RDC: Le deuxième Congrès du Palu consacre la fin du bicéphalisme : Willy Makiashi élu Secrétaire général

Kinshasa, 14 novembre 2020- Pendant quatre jour, les cadres et militants du Parti Lumumbiste Unifié (PALU) s’étaient réunis en congrès, sous le thème de la *Renaissance*.

À cette occasion, Willy Makiashi était élu secrétaire général du parti, succédant ainsi à Lugi Gizenga Lumumba et, et à l’héritage politique du patriarche Antoine Gizenga Fundji, tous les deux décédés.

La clôture des travaux du Parti Lumumbiste Unifié était précédée de la prédication prophétique marquée par des dates et noms depuis le 22 août 1964 jusqu’au 14 novembre 2020.

Et pour ce deuxième congrès du parti, le PALU est allé puiser dans la Bible, pour mieux apaiser les esprits et mettre fin aux tensions dans la succession. Pour le pasteur Théodore Mugalu, ce Congrès est la terre fertile pour rassembler les enfants autour d’un ideal commun. « En substance, l’actuel Secrétaire Général Willy Makiashi, doit émerger dans son droit d’aînesse de la lignée politique d’Antoine Gizenga Fundji. Il est ainsi invité à rechercher tous les enfants nés de la femme esclave en vue de favoriser la paix au sein de ce vieux parti politique, prophétique », a dit l’officiant du jour.


S’en est suivi la lecture des procès verbaux ayant sanctionné les travaux de ce deuxième congrès essentiellement électif.
Élu à l’unanimité, l’honorable Willy Makiashi prend la tête du Parti Lumumbiste Unifié en ce jour du 14 novembre 2020.

Avec lui, est élu secrétaire général adjoint en charge des questions politiques administratives et juridiques, Didier Mazenga Mukanzu. Justin Kiluba Longo est élu secrétaire général adjoint en charge des questions économiques, financières et développement.

Les heureux élus sont aussi membres du bureau politique élus avec eux Sylvain Ngabu Chongo, Aurélie Batumike, Georgine Madiko, Jacques Kamenga, Claude Matala, Fabien Boko, Thierry Muzanza, Robert Ngabi, Paul Kahinga Kweni, Abel Falashi, Dan Makiashi

Ils ont tous été élus suivant l’article 21 du Règlement du deuxième Congrès et 7 autres membres du parti feront objet des nominations par le secrétaire général suivant les statuts du parti.

En dehors des élections, le congrès du PALU s’est apésanti sur l’adoption des résolutions et réformes des structures politiques du parti. Au total 764 militants venus de tous les territoires ont pris part au congrès.

A cette occasion, le patriarche Antoine Gizenga a été élevé au rang de Président d’honneur à titre posthume, au même titre que Patrice Emery Lumumba.

Ce congrès de la Renaissance est résolument engagé pour reconquérir les espaces politiques perdus, 56 ans après le premier Congrès du 22 août 1964, dont les bilans sont largement positifs, annonce le rapporteur du Congrès.

Par voie de conséquence, le Congrès met fin au bicéphalisme engendré par les fils d’Agar, pour paraphraser la prédication du Pasteur Mugalu, consacre en même temps, le pardon pour l’intérêt supérieur du parti.

Dans son adresse, le nouveau secrétaire général Willy Makiashi a souligné que ce congrès était des grands espoirs et continuité de l’idéologie lumumbiste à travers la refondation du nationalisme progressiste et social.

Il a retracé les péripéties qui ont émaillé le parcours du parti, notamment la naissance du Front Commun des nationalistes le 10 juin 1960 et grâce à ce protocole d’accord, les nationalistes obtinrent la majorité parlementaire.
Malheureusement, objet d’un grand complot orchestré contre les nationalistes suivi de l’assassinat crapuleux de Patrice Emery Lumumba et les autres compagnons de lutte, naquit le 22 juin 1960, l’accord de la fusion de tous les partis des nationalistes en Parti Lumumbiste Unifié, rappelle Willy Makiashi.

De la même tribune, Willy Makiashi salue la franche collaboration des partis partenaires grâce au duo stratégique et historique du vénérable patriarche Antoine Gizenga et Joseph Kabila Kabange laquelle collaboration a relancé la refondation de l’État, l’instauration de la démocratie, la stabilité des institutions de la République et la stabilité macroéconomique, la consolidation de l’unité nationale et de retrouver la voie vers la relance économique

Ce Front Lumumbiste mené par le PALU lègue à la postérité *le nationalisme* pour un Congo uni, fort et stable, a renchéri Willy Makiashi.

Pour le successeur d’Antoine Gizenga, il prend à témoin la communauté nationale et internationale, s’agissant de son engagement de ne jamais trahir la mémoire du vénérable Antoine Gizenga. Il promet ainsi de demeurer dans la ligne droite prescrit et précités.
Le nouveau secrétaire Général du parti attend redynamiser les activités du parti par le renforcement de la discipline sur base de cinq documents de base; mettre sur pied une bonne politique financière en s’appuyant sur le Com-A-sol et les cotisation enfin d’assurer l’indépendance du parti; veillez sur le bon fonctionnement des organes du parti, surtout ceux de la base en s’appuyant sur les bras séculier notamment la jeunesse et femmes guides nationalistes ; mettre la bonne politique du parti.

S’agissant de la vision du Congo, Willy Makiashi attend matérialiser la vision de leur patriarche, en ce que, *le Congo doit cesser d’être une forêt vierge où règne la jungle de telle sorte que les gros arbres lorsqu’il pleut s’arrogent toutes les eaux des pluies pour pousser, sinon faire du Congo un jardin botanique où toutes les plantes ont les mêmes chances d’être arrosées et germées*.
En outre, Willy Makiashi a proposé un projet d’amnistie à tous ceux qui ont fait défection, a-t-il dit dans son discours.

Em conclusion, Willy Makiashi révèle le testament écrit des mains de patriarche Antoine Gizenga qui a laissé le PALU entre les mains de Joseph Kabila Kabange.

A l’occasion, il remercie le chef de l’État Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi qui a apporté son soutien financier à la tenue du congrès, mais également sa décision de dénouer la crise tendent à empêcher sa tenue.

Ses remerciements à toutes les personnalités qui ont concouru à la médiation entre les deux ailes du PALU jusqu’à l’aboutissement de l’organisation du congrès.
La clôture des travaux a été honorée par la présence de certaines personnalités politiques, notamment Néhémie Mwilanya, représentant personnel de l’autorité morale du FCC, Joseph Kabila Kabange. Il y avait aussi le représentant du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, des élus nationaux et provinciaux ; sénateurs, des ministres nationaux et gouverneurs des provinces ainsi que des personnalités politiques représentants les partis politiques (CNC, Nogec, CCU, PPRD, PT etc.

La grande surprise est la présence à ce congrès du Mwant Yav de l’Emprire Ruund, dont le siège est au Lualaba.

Pius Romain ROLLAND 

Les plus vus

RDC: Moïse Katumbi appelle la population congolaise à soutenir le Premier ministre 

Kinshasa 4 mars 2021- En séjour à Kinshasa, le président d'Ensemble pour le changement, Moïse Katumbi , a rencontré...

RDC : Le bureau Mboso en visite d’inspection des services administratifs de l’Assemblée nationale

Kinshasa, 04 mars 2021, Le nouveau bureau que dirige l'honorable président Christophe Mboso N'kodia, à travers M. Joseph Libula...

Nord-Kivu: l’anniversaire de Vital Kamerhe célébré par une manifestation de colère dans les rues de Goma

Kinshasa, 04 mars 2021, Une célébration d'anniversaire inédite. Dans les rues de Goma, dans la province du Nord Kivu,...

RDC-Taxe sur l’éclairage public : Jeddy Bolangango recommande à Ngobila d’aller en justice contre la SNEL

Kinshasa, 03 mars 2021, Avocat au Barreau de Kinshasa/Gombe, Jeddy Bolangango et président national de la Fondation Congo Elonga...

RDC-Kwango: Une dizaine de morts causée par une maladie d’origine inconnue à Kasongo Lunda

Kinshasa, 04 mars 2021, Près de quatorze personnes sont décédées au courant de cette semaine, des suites d'une maladie...