RDC- Kisangani: La Fondation Kinalegu préoccupée par les naufrages récurrents des baleinières sur le fleuve

Kisangani, 20 janvier 2021- a Fondation Kinalegu, prix Alison des forges 2012, se dit consternée par des cas de nauffrages récurrents des baleinieres sur le fleuve Congo, à Kisangani, en province de la Tshopo.

Elle est également préoccupée par la menace d’attaques armées de la ville de Bunia, dans la province de l’Ituri, ozuvre de la coalition de groupes armés : CODECO, FPIC et FRPI.

Dans une déclaration publiée ce mardi 19 janvier 2021, cette organisation qui milite pour la promotion et la défense des droits humains, condamne avec fermeté la répétition des cas de nauffrages, à Kisangani, dont le dernier cas en date est celui de la baleinière dénommée Sacré-Coeur survenu le 9 janvier.

Ce nauffrage a coûté la vie à une vingtaine compatriotes congolais, plus de 80 autres portés disparus et près de 20 tonnes de marchandises englouties dans les eaux selon des temoins et autres rescapés.


Pour le secrétaire général de la FK, Willy MUGISA BYABASAIJA, c’est inadmissible que cette embarcation de fortune soit autorisée à naviguer sur le fleuve, bafouant toutes mesures de sécurité.

La Fondation KINALEGU FK fustige également la menace d’attaques armées qui pèse sur la ville de Bunia, oeuvre de la coallition de groupes armés responsables d’exactions, atrocités, violations graves des droits humains, incendies criminels des villages et kidnappings.

Cette situation désastreuse provoque le déplacement massif de populations. qui sont sans assistance, notamment en territoire d’Irumu, épicentre de la guerre dans la province de l’Ituri avec comme cible la vile de Bunia..

La fondation KINALEGU compatit avec les familles des victimes et en appelle à la responsabilité du gouvernement de garantir la protection et la sécurisation de la population.

Pour la FK, le gouvernement provincial de la Tshopo doit veiller au respect des mesures de navigation par les armateurs et commerçants pour éviter les cas de nauffrages.

Et pour endiguer les tueries à outrance dans certaines localités du territoire d’IRUMU en particulier et en ITURI en général, la FK invite le président de la République non seulement à concretiser sa promesse par rapport à l’implantation de l’Etat Major des FARDC dans l’Est du pays, mais aussi à déplacer la capitale.

Des stratégies doivent être montées dans le souci d’anéantir définitivement les groupes rebelles congolais et étrangers.

La FK exige également des autorités competentes le remplacement de tous les officiers militaires de la zone OPS de la brigade de l’ITURI, avec l’appui d’une brigage spéciale américaine

Enfin, elle invite à lancer des mandats d’arrêt contre les auteurs et co auteurs, complices et commanditaires de tueries de l’ITURI et toute l’EST de la RDC.

Godelive OMONDO

Les plus vus

Covid-19: 49 nouveaux cas positifs enregistrés dimanche

Kinshasa, 1er Mars 2021- La courbe de contamination est de plus en plus en basse en République Démocratique du...

Sud-kivu: plusieurs agents humanitaires kidnappés à Fizi

Bukavu, 1er Mars 2021- C'est aux environs de 11h ce lundi , que des hommes en armes ont enlevé...

Santé : Trois nouveaux cas de la maladie à virus Ebola détectés

Kinshasa, 1er Mars 2021- C'est le ministre provincial de la santé, le docteur Nzanzu Salita Eugène, qui l'a déclaré...

Sénat : James Bayukita retire sa candidature en faveur de trois autres candidats USN à la questure

Kinshasa, 1er Mars 2021- Alors que la campagne électorale au Sénat prend son dernier virage ce lundi avec l'audition...

Meurtre de Luca Attanasio : Les hommages au chauffeur Moustapha Milambo doivent être rendus par les autorités congolaises (OMA)

Kinshasa, 01 mars 2021- L'organisation Maroc Afrika culturelles et développements, OMA, une Ong présente et représentée dans plusieurs pays...