RDC: Le FCC demande au Bureau d’âge de s’en tenir aux déclarations d’appartenance du début de la législature

Knshasa, l26 janvier 2021- Les partis et regroupements Politiques membres du FCC ainsi que leurs députés ont rejeté en bloc la demande du Bureau d’âge consistant à la déclaration publique d’appartenance à la majorité ou à l’opposition politique.

Ils estiment que, le point relatif à l’identification de la majorité parlementaire ne figure pas dans la décision de convocation de la session extraordinaire encore moins, évoqué dans l’Arrêt de la Cour Constitutionnelle R.Const.1438 . Aucun débat dont l’objet est étranger à sa mission ne peut avoir lieu sous la présidence du Bureau provisoire conformément à l’article 13 du Règlement Intérieur, dit le Fcc.

Pour le FCC, l’Arrêt ci-haut cité dans son dispositif ne reconnait  au Bureau d’age que le seul pouvoir de vider la pétition engagée contre le questeur adjoint du bureau définitif et d’organiser les élections du Bureau définitif. Par conséquent demander aux députés nationaux de faire, en cours de législature, une déclaration individuelle d’appartenance à la Majorité ou à l’opposition, violerait « intentionnellement la Constitution ».

« Dès lors, l’invitation faite, par votre Bureau d’âge, aux députés nationaux de faire, en cours de législature, une déclaration individuelle d’appartenance à la Majorité ou à l’opposition, viole intentionnellement la Constitution en ses articles 114 116 et le Règlement Intérieur de l’Assemblée nationale en ses artides 24 alinea 4 et 54 alinea 7et 8».


Dans sa déclaration, le FCC et ses membres jugent illégale cette requête du Bureau d’âge et lui demandent de s’en tenir qu’aux seules déclarations d’appartenance à la majorité ou à l’opposition faites au début de la législature.

La famille politique de Joseph Kabila, s’appuie sur le règlement intérieur de l’assemblée nationale à valeur de la loi organique déclaré par l’arrêt de la R. const.881 de la cour constitutionnelle conforme à la constitution, en son article 26 alinéa 4 qui stipule « qu’au début de chaque législature, les partis et regroupements politiques déposent au Bureau provisoire de l’Assemblée une déclaration d’appartenance à la majorité ou à l’opposition politique dûment signée par chacun d’entre eux».

« En application de cette disposition, les partis politiques et Regroupements politique PPRD, AFDC-A, AAB, AABC, AA/a, PPPD, ADRP, PALU A,ACO, ABCE, PCD, RRC, AAAC, ATIC, ALLIANCE, CODE, CPR, MIP,ADU ,G18, APCO et PRP on fait leurs déclarations écrites d’appartenance à la majorité parlementaire pour la législation 2019-2023 dûment déposées à l’assemblée nationale respectivement en date du 05 ou 06 avril 2019. A ces déclarations, étaient annexées les listes nominatives de députés, partis politiques et Regroupements respectifs.
L’assemblée plénière à, par la suite pris acte de ces déclarations au cours du même mois», peut-on lire dans cette déclaration.

Et d’ajouter, « Par ailleurs , l’Article 54 alinéa 7 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale stipule Chaque député est membre du groupe parlementaire auquel appartient le parti politique dans le cadre duquel il a été élu ».

Notez qu’au cours de la session plénière de la semaine dernière, le Bureau d’âge de l’Assemblée Nationale a distribué des fiches aux députés nationaux consistant à faire la déclaration d’appartenance à la majorité ou à l’opposition.
Ces fiches devraient permettre à l’informateur d’identifier d’une nouvelle majorité parlementaire.

KETATE NDEO

Les plus vus

CAF C1: Dans la douleur, V.club arrache le point du nul devant Al Ahly de l’Égypte

Kinshasa, 6 mars 2021- Reçu ce samedi  par la nationale Al Ahly de l'Égypte, l'Association Sportive Vita club de...

RDC: Des organisations de la société civile  demandent à Steve Mbikayi de rendre compte des fonds alloués à son ministère

Kinshasa, 6 mars 2021- Des organisations de la société civile et mouvements citoyens dénoncent une certaine opacité dans la...

Assemblée nationale : Mboso et Kalej Nkand échangent autour de la loi sur la sous traitance 

Kinshasa, 6 mars 2021- Le directeur général de l'Autorité de régulation de la sous-traitance du secteur privé a été...

RDC: Julienne Lusenge, lauréate du prix international « courage féminin » pour son combat en faveur des droits des femmes

Kinshasa, 6 mars 2021- La congolaise Julienne Lusenge, a reçu vendredi 5 mars le prix international '' Courage féminin...

Kasaï central : Maître Christophe Kawaya, nouveau bâtonnier en remplacement de Dominique Kambala

Kinshasa, 6 mars 2021- Maître Christophe Kawaya Bakajika a été élu par ses pairs ce samedi comme nouveau bâtonnier...