Economie : les miniers de Kamoa-Kakula balisent le chemin pour faire de la RDC 1er producteur du cuivre

Kinshasa, 26 mai 2021- Les partenaires du projet minier Kamoa-Kakulu ont réitéré leur engagement de faire de la RDC, le premier producteur mondial du cuivre. C’est ce qui ressort de la conférence de presse qu’ils ont tenu ce mercredi à Fleuve Congo Hôtel de Kinshasa.

Une conférence qui a connu la participation de la Représentante de l’État congolais Bernadette Mpundu, de l’administrateur d’Ivanhoe Mines et l’ancien Président de l’Afrique du Sud, Kgalema Motlanthe, de la Présidente d’IvanhoeMines Marna Cloete, de la Vice-présidente du développement durable d’IvanhoeMines, Patricia Makhesha, du Président de la chambre des mines d’IvanhoeMines, Louis Watum ainsi que du Vice-président des affaires publiques d’IvanhoeMines, Olivier Binyingo.

Prenant la parole, la Présidente d’IvanhoeMines a fait savoir qu’actuellement, Kamoa-Kakula a une capacité de production de cuivre estimée à 3,8 millions de tonnes par an. Et d’ajouter que d’ici à l’année prochaine, lors de 2ème phase, cette capacité sera doublée pour tripler à la 3ème phase avec possibilité de transformation locale des cuivres.

Optimiste de la durabilité de ce partenariat public-privé, Kgalema Motlanthe a sollicité l’appui des populations congolaise et africaine qui restent les principales bénéficiaires du projet minier Komoa-Kakula. Un projet qui a permis à 8000 personnes en majorité, congolaises, de trouver de l’emploi dans le respect des lois en la matière.

Motif de satisfaction pour la Représentante de l’État congolais, Bernadette Mpundu, qui a signalé dans son allocution, la construction des écoles au profit des communautés environnantes. Toujours dans ce cadre, elle a fait savoir que tous ceux qui souhaitent travailler en sous traitance, bénéficieront d’un crédit auprès d’une banque de la place. Ceci rentre dans le cadre de la vision du Chef de l’État tendant à faire, sous son mandat, des millionnaires congolais, a-t-elle ajouté.

Bernadette Mpundu a par ailleurs, souligné que les 20% de parts dont dispose l’État congolais dans ce partenariat lui est propre. Ainsi, elle a invité la population à faire confiance à ce projet minier qui est encore dans sa phase pilote, en attendant son inauguration au mois d’août de l’année en cours.

Manassé DIBWA

Les plus vus

Linafoot – Défaite de V.club face à Lupopo : “Je crois que ça se justifie par la fatigue” (Raoul Shungu)

Kinshasa, 19 Janvier 2022- Le coach de l'As V.club, Raoul Shungu digère la défaite de sa formation mercredi 19...

Répression de la marche de Lubumbashi : Le panel des experts de la société civile exige une enquête internationale et la démission de Kyabula

Kinshasa, 19 Janvier 2022- Dans une déclaration rendue publique ce mercredi, au lendemain de la marche réprimée organisée par...

Kongo Central : L’ ONG Cepeco lance l’atelier du projet d’appui à l’amélioration des impacts et effets de l’exploitation pétrolière

Matadi, 19 Janvier 2022- L'organisation non gouvernementale Centre pour la promotion et l'éducation communautaire (ONG/CEPECO) a lancé ce mercredi...

Démission Kabund : les élus provinciaux de l’UDPS Kinshasa demandent aux élus nationaux de procéder à son remplacement

Kinshasa, 19 Janvier 2022- Les députés provinciaux de la ville de Kinshasa, membres de l'UDPS viennent à leur tour...

Linafoot : Lupopo corrige l’As V.Club

Kinshasa, 19 Janvier 2022- Les Dauphins Noirs de Kinshasa viennent de passer 90 minutes terribles au stade Kibassa Maliba...