Kinshasa: José Mpanda ouvre les travaux de réflexion scientifique sur volcan et la Covid-19

Kinshasa, 08 juin 2021- Dès son retour de Goma où il a séjourné pendant 4 jours, le ministre de la Recherche scientifique et innovations technologiques José Mpanda a ouvert ce mardi 08 juin à Kinshasa, les travaux de deux journées de réflexion scientifique devant aboutir à des recommandations devant permettre au Gouvernement d’anticiper les décisions.

Cette activité organisée en collaboration avec le Conseil scientifique national à Kompo Hôtel, plusieurs chercheurs du pays dont le directeur de l’Observatoire volcanologique de Goma afin d’expliquer la survenue de l’éruption du Nyiragongo le 22 mai .

Le député national Muhindo, auteur de l’interpellation du Ministre de la recherche sur les dégâts causés par cette catastrophe naturelle, a assisté également à ces séances de réflexion où des données scientifiques attestant l’absence des signes précurseurs ont été démontrées.

Durant deux jours, les chercheurs vont axer leurs discussions sur trois thèmes, a savoir : l’éruption volcanique sans signes précurseurs, l’évaluation de l’apport scientifique à la riposte contre la covid-19 face au rebond de la troisième vague et la nécessité d’élaborer un répertoire des chercheurs congolais.

Ainsi, le ministre a invité les chercheurs à mieux guider leurs échanges pour ressortir des recommandations devant aider les autorités à orienter leurs actions en terme de préoccupations.

“La raison de la tenue de cette table ronde scientifique que j’ai initié avec le conseil scientifique national, est de mener des discussions et des réflexions afin de trouver des pistes de solutions pouvant aider les gouvernants à prendre des décisions conséquentes en amont”, a expliqué le ministre.

Et d’ajouter, qu’“Une Façon de précéder les évènements et de monter une politique gouvernementale de la gestion préventive des risques liées aussi bien au cas fortuit d’une épidémie infectieuse qu’au cas force majeure d’une catastrophe naturelle, surtout celles qui peuvent se présenter dans signes précurseurs”.

Par ailleurs, le ministre a soutenu que la récente éruption volcanique, contrairement à celles de 1977 et 2002 a été sans signes précurseurs ayant surpris tout le monde même le Rwanda également est préoccupé à la surveillance du volcan de Virunga de son côté.

Quant à la covid-19, José Mpanda a appelé les chercheurs à réfléchir sur des mesures et préoccupations à prendre pour éradiquer cette pandémie face à une population qui bafoue les gestes barrières et qui doute sur l’efficacité du vaccin.

Pour y arriver, le ministre a estimé opportun d’élaborer un répertoire des chercheurs du pays pour ne plus travailler en ordre dispersé mais plutôt d’arriver à mutualiser leurs moyens et efforts.

Cédric BEYA

Les plus vus

CEEAC : Sabrina Bakongola salue l’investiture de Félix Tshisekedi

Kinshasa, 20 janvier 2022- La Secrétaire nationale adjointe de la Ligue des femmes de l'Union pour la démocratie et...

Bunia-Bouclage des motos sans plaques: l’opération suspendue après accrochages entre conducteurs et policiers

Beni, 20 Janvier 2022- Une réunion a été convoqué la journée du mercredi 19 janvier, à Bunia, chef-lieu de...

Élection du Vice gouverneur de Kinshasa: La “Dynamique Lobi ya Congo” apporte son soutien à la candidature de Rabby Nkulambe

Kinshasa, 20 Janvier 2022- La “Dynamique Lobi ya Congo” (DLC) confirme sa présence au meeting de Rabby Nkulambe, candidat...

Afrique: Félix Tshisekedi succède à Sassou Nguesso à la présidence de la CEEAC

Kinshasa, 20 Janvier 2022- Le Président de la République Félix Tshisekedi a été désigné mercredi 19 janvier, par ses...

Kinshasa : la jeunesse infirmière dévoile son planning d’activités 2022

Kinshasa, 20 Janvier 2022- La jeunesse de l'Union nationale des infirmiers et infirmières du Congo a organisé, mercredi  20...