Affaire 500 jeeps: voici la mise au point de l’Assemblée nationale

Kinshasa, 22 juin 2021- Le bureau de l’Assemblée nationale a affirmé à travers son rapporteur dans une mise au point faite ce mardi 22 juin que les 500 jeeps à octroyer aux députés, ce n’est ni une donation présidentielle, ni achat de conscience des élus pour avoir autorisé la poursuite de leurs collègues, encore moins une bonification pour avoir fait basculer la majorité, mais c’est une commande passée en bonne et due forme par le bureau auprès d’un concessionnaire.
Aussi, Joseph Lembi Minima a affirmé que ces jeeps seront octroyées aux élus à crédit, comme cela est de coutume depuis les précédentes législatures, précise le bureau de l’assemblée nationale.

Cette intervention fait suite aux polémiques au sujet de l’opération d’achat de 500 jeeps destinées aux honorables députés.

Pour cela, le bureau de l’assemblée nationale a confirmé par son rapporteur qu’il a passé commande de 500 jeeps de marque Hyundai, auprès d’une firme de la place dans le respect des normes.

Pour preuve, il a fait savoir que cette commande est payée par une banque privée sur base d’un accord passé entre cette institution bancaire et l’Assemblee nationale.


“Les jeeps ainsi commandées, comme cela se fait à chaque législature, seront accordées à crédit aux honorables députés. Et puis que, chaque institution a ses traditions et ses pratiques, à l’Assemblée nationale, à chaque législature, il est décidé que le bureau acquiert des véhicules et les distribue aux députés. C’est ainsi qu’en 2003, il y a eu des jeeps Nissan X-Trail, en 2006 des Nissan Patrol, en 2011 des Toyota Prado TXL” a déclaré le rapporteur du bureau de l’assemblée nationale.

A cela, le bureau a rappellé que pendant plus de deux législatures, les députés se rendent aux travaux de la plénière et de commissions à moto ou en taxi et des cas d’accident ont été enregistré.

A travers cette sortie médiatique, le rapporteur de l’Assemblée nationale a soutenu que ceux qui pensent que le Président de la République aurait bonifié les élus pour avoir voté la loi sur le CENI ou pour avoir autorisé la poursuite des deux députés se fondent sur le faux.

Cédric BEYA

Les plus vus

Kongo Central : Des jeunes s’opposent au retour de Atou Matubuana

Kongo central, 18 octobre 2021- Selon le porte-parole de la coalition des jeunes leaders conscients pour les intérêts du...

CENI : La NSCC encourage le Chef de l’État à prendre acte de l’entérinement de Denis Kadima

Kananga, 18 octobre 2021- La nouvelle société civile congolaise (NSCC) encourage le chef de l'État Félix Tshisekedi à prendre...

RDC : Les mouvements citoyens déterminés à en découdre avec RAM

Kinshasa, 18 octobre 2021- Les organisations citoyennes Lucha, Filimbi et le Mouvement national des consommateurs lésés (MNCL) ont annoncé,...

Nord-Kivu : Les FARDC récupèrent six villages envahis par des militaires rwandais près de Goma

Beni, 18 octobre 2021 : Les Forces armées de la République démocratique du Congo ont récupéré les 6 villages...

Kinshasa – Grève des enseignants : Des parents d’élèves manifestent devant le ministère de l’EPST

Kinshasa, 18 octobre 2021- Des parents d'élèves qui fréquentent en majorité les écoles publiques et conventionnées se trouvant dans...