Affaire 500 jeeps: voici la mise au point de l’Assemblée nationale

Kinshasa, 22 juin 2021- Le bureau de l’Assemblée nationale a affirmé à travers son rapporteur dans une mise au point faite ce mardi 22 juin que les 500 jeeps à octroyer aux députés, ce n’est ni une donation présidentielle, ni achat de conscience des élus pour avoir autorisé la poursuite de leurs collègues, encore moins une bonification pour avoir fait basculer la majorité, mais c’est une commande passée en bonne et due forme par le bureau auprès d’un concessionnaire.
Aussi, Joseph Lembi Minima a affirmé que ces jeeps seront octroyées aux élus à crédit, comme cela est de coutume depuis les précédentes législatures, précise le bureau de l’assemblée nationale.

Cette intervention fait suite aux polémiques au sujet de l’opération d’achat de 500 jeeps destinées aux honorables députés.

Pour cela, le bureau de l’assemblée nationale a confirmé par son rapporteur qu’il a passé commande de 500 jeeps de marque Hyundai, auprès d’une firme de la place dans le respect des normes.

Pour preuve, il a fait savoir que cette commande est payée par une banque privée sur base d’un accord passé entre cette institution bancaire et l’Assemblee nationale.

“Les jeeps ainsi commandées, comme cela se fait à chaque législature, seront accordées à crédit aux honorables députés. Et puis que, chaque institution a ses traditions et ses pratiques, à l’Assemblée nationale, à chaque législature, il est décidé que le bureau acquiert des véhicules et les distribue aux députés. C’est ainsi qu’en 2003, il y a eu des jeeps Nissan X-Trail, en 2006 des Nissan Patrol, en 2011 des Toyota Prado TXL” a déclaré le rapporteur du bureau de l’assemblée nationale.

A cela, le bureau a rappellé que pendant plus de deux législatures, les députés se rendent aux travaux de la plénière et de commissions à moto ou en taxi et des cas d’accident ont été enregistré.

A travers cette sortie médiatique, le rapporteur de l’Assemblée nationale a soutenu que ceux qui pensent que le Président de la République aurait bonifié les élus pour avoir voté la loi sur le CENI ou pour avoir autorisé la poursuite des deux députés se fondent sur le faux.

Cédric BEYA

Les plus vus

Grand Bandundu-Conflit communautaire Teke-Yaka: les gouverneurs saisissent le Sénat

Kinshasa, 6 Octobre 2022- La situation d’insécurité qui sévit actuellement dans l’espace grand Bandundu était au centre de l’audience...

Goma : Les avocats dans la rue pour dénoncer l’opacité du 1er Président de la Cour d’Appel

Goma, 6 octobre 2022- Les avocats sont descendus dans la rue de la ville de Goma la journée de...

TANGANYIKA : la résurgence de l’épidémie du choléra confirmée à Kalemie

Kinshasa, 06 octobre 2022- L'épidémie de choléra refait surface dans plusieurs aires de santé de la ville de Kalemie...

Aménagement du territoire : Guy Loando ouvre l’atelier de validation de GMEPPLAT

Kinshasa, 6 octobre 2022- Le ministre d'État en charge de l'aménagement du territoire, Guy Loando a lancé les travaux...

Foot – C1 CAF : Le match Kadiogo – V.Club décalé à une autre date

Kinshasa, 6 Octobre 2022 - Prévu samedi 08 octobre au Bénin, la rencontre opposant Rail Club Kadiogo du Burkina...