RDC-Justice : la société civile du Sud-Kivu étale les problèmes des prisonniers au vice-ministre Amato Bayubasire

Kinshasa, 10 août 2021 – Le vice-ministre de la Justice et garde des Sceaux, Amato Bayubasire, a reçu ce mardi dans son cabinet de travail, une délégation de la société civile du Sud-Kivu. Au menu, cette délégation attend que le passage des actuels animateurs du ministère de la Justice apporte des réformes dans le secteur de la justice.

Face à la presse, Adrien Zawadi, président du bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu explique : “De manière particulière, nous avons des prisonniers qui meurent de faim. On voulait savoir qu’est-ce que le gouvernement central fait pour nourrir ces prisonniers. A Kalehe, à Kabare, dans la prison de Bukavu et ailleurs, on a l’impression que les prisonniers ne mangent pas. On voulait savoir si le gouvernement central contrôle la passation des marchés des fournisseurs des vivres dans les prisons parce qu’on ne comprend pas ce qui se passe. Nous voulons comprendre ce qui se passe réellement pour la fourniture des vivres et non vivres pour les pensionnaires des centres pénitenciers de la province du Sud-Kivu”, a-t-il dit face à la presse.

Un autre sujet abordé est celui de la délocalisation de la prison centrale de Bukavu.

“Pour nous de la société civile, il n’est pas question de délocaliser cette prison centrale sans qu’il y ait une étude préalable pour évaluer le prix réel de l’emplacement aujourd’hui, et la valeur de la prison qu’on va nous construire”, a affirmé Adrien Zawadi.

Et d’ajouter : “Nous sommes revenus sur la question de tuerie de la tribu Bashi dans le territoire de Walikale. Au mois de novembre de l’année passée, on a tué plus de 160 creuseurs artisanaux. On a constaté que rien n’a été fait. Ça se passait aussi dans le territoire de Fizi et on a voulu que la justice soit faite”.

Le vice-ministre de la Justice a été très attentif et a rassuré à ses hôtes de la détermination du gouvernement de la République afin de résoudre tous les problèmes posés.

Déjà en ce qui concerne la restauration des prisonniers, Amato Bayubasire a fait savoir qu’une commission de réception dans les prisons a été mise sur pied.

“On sent qu’aujourd’hui au niveau de Kinshasa que la situation des prisonniers change et ils commencent à manger très bien. Et donc, on va aussi suivre ça au niveau de la province parce que c’est impensable que le gouvernement libère de l’argent pour les provinces qui disparait dans les circuits un peu obscures et à la fin les prisonniers meurent de faim”, a conclu le président du bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu.

Makambo B.

Les plus vus

RDC : Félix Tshisekedi appelé à étendre la mesure de grâce au pasteur Ngoy Mulunda

Kinshasa, 24 janvier 2022- Le bureau national du conseil de l'apostolat des laïcs catholiques du congo condamne la répression...

RDC : James Bindenagel pour l’avancement du processus de certification des ressources naturelles congolaises

Kinshasa, 24 janvier 2022- La RDC est l'un des pays africains les plus riches en ressources naturelles, dont la...

RDC : Constant Mutamba annonce pour bientôt la sortie officielle de la plateforme électorale “DYPRO”

Kinshasa, 24 janvier 2022- La dynamique progressiste révolutionnaire, courant au sein du Front Commun pour le Congo (FCC) se...

Foot – Dossier Mercey Ngimbi : “Les dirigeants de Vita Club sont des tricheurs” (Direction du TP Mazembe)

Kinshasa, 23 janvier 2022 - Des sources proches du TP Mazembe viennent d'affirmer ce dimanche l'éligibilité du joueur Mercey...

Foot – 2ème Stage des Léopards : “Le TP Mazembe a le droit de s’opposer aux convocations de ses joueurs durant cette période” (Direction...

Kinshasa, 23 janvier 2022 - Contre toute attente, la direction du TP Mazembe confirme ce dimanche qu'il ne libérera...