RDC-CENI : “L’opinion souffrira si on en arrive à des conflits entre nous” (Dodo Kamba chez Mboso)

Kinshasa, 18 août 2021 – Après Marcel Utembi, le président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso N’Kodia a reçu ce mardi 17 août, le groupe de six autres confessions religieuses conduit par le prophète Israël Dodo Kamba de l’ERC.

Le processus de désignation des animateurs de la commission électorale nationale indépendante (CENI) était au centre de cet entretien entre le speaker de la chambre basse du parlement et les chefs spirituels de l’Eglise de Réveil du Congo (ERC), de l’Eglise Kimbanguiste, des Eglises indépendantes, la Communauté Musulmane du Congo (COMICO), l’Eglise Orthodoxe et l’Armée du Salut.

Un délai de 48 heures est encore accordé aux leaders religieux pour un atterrissage en douceur.

Au sortir de l’audience, le représentant légal de l’ERC et porte-parole du groupe de six a fait cette mise au point :

“On n’est pas arrivé, depuis tout ce temps, à trouver une solution d’ensemble. Néanmoins on était déjà sur le point parce qu’une partie a regardé dans une direction, une autre dans l’autre direction. Et ça, je le dis depuis toujours, c’est un jeu démocratique. On n’est pas tous obligé de regarder dans la même direction sur une question. Il peut y avoir de divergences, mais ce qu’il faudrait craindre, c’est la division entre les chefs des confessions religieuses”.

Poursuivant, Israël Dodo Kamba a indiqué que : “les princes de l’Eglise travaillent en union dans la diversité. Ce qui constitue, à ses yeux, une richesse. Aussi longtemps que nous maintenons l’unité comme dans un corps, nous devons apprendre à respecter les avis partagés”.

Et puisque la CENCO et l’ECC veulent la réouverture des débats, les six autres confessions religieuses se disent aussi disposées à retourner à la table de discussions.

“Lorsqu’on nous demande de revenir sur la question, on n’est pas fâché pour ça, on retourne, on travaille et nous vous rassurons que nous continuerons à donner le meilleur de nous-mêmes pour que nous puissions terminer la question. Et nous sommes sur le point de le faire. L’opinion souffrira si on en arrive à des conflits entre nous. C’est une richesse que nous soyons d’opinions contraires, cela nous permet de faire jaillir la lumière”, a-t-il déclaré tout en rappelant qu’un seul procès-verbal avait été déposé en son temps et un rapport dans lequel il est écrit qu’un certain nombre de démarches ont été entreprises ensemble n’ont pas permis aux confessions religieuses de s’accorder par rapport à un choix qu’elles devaient opérer.

Makambo B.

Les plus vus

RDC : Félix Tshisekedi appelé à étendre la mesure de grâce au pasteur Ngoy Mulunda

Kinshasa, 24 janvier 2022- Le bureau national du conseil de l'apostolat des laïcs catholiques du congo condamne la répression...

RDC : James Bindenagel pour l’avancement du processus de certification des ressources naturelles congolaises

Kinshasa, 24 janvier 2022- La RDC est l'un des pays africains les plus riches en ressources naturelles, dont la...

RDC : Constant Mutamba annonce pour bientôt la sortie officielle de la plateforme électorale “DYPRO”

Kinshasa, 24 janvier 2022- La dynamique progressiste révolutionnaire, courant au sein du Front Commun pour le Congo (FCC) se...

Foot – Dossier Mercey Ngimbi : “Les dirigeants de Vita Club sont des tricheurs” (Direction du TP Mazembe)

Kinshasa, 23 janvier 2022 - Des sources proches du TP Mazembe viennent d'affirmer ce dimanche l'éligibilité du joueur Mercey...

Foot – 2ème Stage des Léopards : “Le TP Mazembe a le droit de s’opposer aux convocations de ses joueurs durant cette période” (Direction...

Kinshasa, 23 janvier 2022 - Contre toute attente, la direction du TP Mazembe confirme ce dimanche qu'il ne libérera...