RDC-Production de Permis de conduire : Chérubin Okende traîne les pas

Kinshasa, 19 août 2021- Depuis juin 2021, le Ministre des Transports, voies de communication et désenclavement, Cherubin Okende avait reçu cinq opérateurs pour la production de permis de conduire biométrique sécurisé avec puce.

Ces opérateurs avaient, chacun, présenté un projet de production à travers un cahier des charges, au Ministre Okende au cours d’une séance de travail dans son bureau de l’Hôtel du Gouvernement.

Les jours passent, et les congolais attendent impatiemment la suite que le Ministre a réservée à ce dossier aussi délicat, et qui fait perdre au trésor public plusieurs millions de dollars.

Avec le Ministre Okende, les entreprises Aufs RDC, Syntell DRC, Esnafs Sarry, solution for Africas et Oto juste s’étaient jetées dans la course afin de gagner ce marché.


L’objectif étant, pour le gagnant, de produire plus de 5.000.000 (cinq millions) de permis de conduire dit “new-look” et construire 20 (vingt) sites de production au profit de la Commission nationalité de délivrance de permis de conduire (CONADEP).

Pourquoi le warrior Okende Cherubin ne parvient-il pas à faire avancer ce dossier ? Qu’est-ce qui bloque ?

Au regard de la recrudescence de faux et usage de faux observé dans la production et délivrance parallèle des permis de conduire à Kinshasa qu’en provinces, les congolais appellent donc à la matérialisation de ce contrat public-privé en vue d’une solution.

Rappelons que c’est depuis 2017 que l’ancien vice-Premier ministre, ministre des Transports et voies de communication avait décrété le moratoire suspendant l’octroi de permis de conduire.

“Cette mesure est prise dans la perspective de la mise en circulation imminente des permis de conduire véritablement biométriques à travers toute l’étendue de la République démocratique du Congo”, pouvait-on lire dans sa correspondance du 22 septembre 2017.

À la suite de cette décision, la délivrance des permis a commencé à se faire en catimini et antidaté, puisqu’actuellement, ne sont valides que les permis délivrés le 1er mai 2015 jusqu’au 21 septembre 2017, soit à la veille de sa décision.

Or, à la date de sa décision, il y avait des permis de conduire dont la durée de validité courait jusqu’à trois ans. Maintenant qu’aucun permis n’est valide, quelle garantie pour la sécurité routière ? Les agents de la Police de Circulation Routière ne sachant pas contrôler, ni interpeller les conducteurs des véhicules quant à ce.

Les auto-écoles continuent de délivrer des autorisations d’octroi de permis de conduire, alors que Cherubin Okende, qui connait bien cette situation, traine encore les pas.

Contactés, les services du Ministère affirment que le dossier traine encore au niveau de la Direction Générale du contrôle des Marchés publics. Selon eux, le Ministre n’est pour rien dans le retard enregistré.

Makambo B.

Les plus vus

Kasaï central : Muntu Woma Jérôme élu président de l’Assemblée provinciale

Kananga, 17 octobre 2021- Le député provincial Muntu Woma Jérôme a été élu par ses pairs députés provinciaux, au...

Linafoot : 4 noms pour succéder à Bosco Mwehu

Kinshasa, 16 Octobre 2021 - A l'issue du dépôt des candidatures pour les élections des membres du comité de...

EPST : le conseil des ministres donne le feu vert pour la reprise des discussions gouvernement – banc syndical

Kinshasa, 16 octobre 2021- Le Ministre de l'enseignement primaire secondaire, secondaire et technique Tony Mwaba a présenté au conseil...

RDC : Guy Loando annonce la création de l’Agence Nationale de l’Aménagement du Territoire

Kinshasa, 16 octobre 2021- Le ministre d'État, ministre de l'aménagement du territoire, Guy Loando Mboyo a présenté, au cours...

RAM : Le gouvernement assure avoir capté le message de la population

Kinshasa, 16 octobre 2021- Après débat houleux sur l'interpellation de Kibassa Maliba au parlement sur la taxe RAM, le...