RDC – Médias : Ce que les agents de la RTNC réclament

Kinshasa, 25 août 2021- le personnel de la Radio télévision Nationale Congolaise (RTNC) ont enclenché un mouvement de grève depuis mardi 24 août 2021. Ce mercredi, ce mouvement s’est poursuivi, et le comité de gestion a interdit l’accès dans l’enceinte de la concession de la télévision nationale à tous les grévistes.

Ainsi, la rédaction de Dépêche.cd a cherché à comprendre les raisons de cette grève enclenchée en l’absence du Président de la république,  du Premier ministre et du Ministre de tutelle.

À en croire le président de la délégation syndicale de la RTNC Oscar Odia, les agents et cadres de ce média public revendiquent la non-prise en compte de la nouvelle grille barémique déposée au Ministère de la Communication et des médias.

Pour lui, cette nouvelle grille répond aux espoirs des travailleurs, et le Ministre qui avait confirmé que lui et son collègue du Budget allaient s’y mettre pour alignement, tardent à s’exécuter.

En outre, les agents et cadres de la Télé nationale évoquent un problème de solde du barème restant négocié et signé entre la délégation syndicale de la RTNC et le Gouvernement. Ce solde qui devait normalement être apuré, hélas les conférences budgétaires qui se tiennent n’ont pas prises en compte la liste de la grille barémique.

Autre revendication,  dit Oscar Odia, c’est celle de la non-application d’une ordonnance-loi promulguée en 2011 sur la redevance Radiotélévision.

“Le Président de la République sortant avait signé en 2011 une ordonnance de la redevance Radio TV. Maintenant 10 ans passés, nous sommes en 2021, ça n’a jamais été d’application, rien n’a été fait. Pire, toutes ces sociétés chargées de collecter cette redevance ont jugé la loi édictée par le Président de la République et promulguée dans le journal officiel comme une loi illégale”, s’étonne-t-il.

Au-delà des problèmes cités, le président des syndicalistes de la RTNC évoque le problème des retraités.

“Ces gens vont partir à la retraite, mais avec un lendemain infernal. Ils cotisaient au sein de cette entreprise, mais malheureusement il n’y a pas de traçabilité par rapport à ces versements de quotités sociales. Au niveau de la CNSS, le DG reconnaissait que la RTNC ne déposait pas la quote-part patronale”, ajoute-t-il.

Toujous selon lui, le programme est perturbé, une équipe restreinte joue la permanence ; la grève à la RTNC est une réalité, et l’autorité est appelée à s’impliquer pour que le problème soit résolu.

Makambo B.

Les plus vus

RDC : Félix Tshisekedi se penche sur le recrutement des magistrats civils et militaires et des conseillers référendaires

Kinshasa, 22 janvier 2022- Le recrutement des magistrats civils et militaires ainsi que les conseillers référendaires étaient aussi au...

RDC – Démission Kabund : Probable rencontre entre Tshisekedi et les présidents des groupes parlementaires de l’USN ce samedi

Kinshasa, 22 janvier 2022-L'affaire Kabund arrive à un tournant décisif ; Félix Tshisekedi veut prendre le dossier en mains. Sur...

RDC – Médias : Les Etats généraux de la Communication se tiendront du 25 au 28 janvier

Kinshasa, 22 janvier 2022- A en croire le compte-rendu de la 37e réunion du conseil des ministres tenue vendredi...

ESU : Les étudiants de l’UPN manifestent contre la grève des enseignants

Kinshasa, 22 janvier 2022- Les étudiants de l'Université pédagogique Nationale ont manifesté ce samedi devant l'enceinte de leur établissement...

Insécurité en Ituri : 9 mois après, le commissariat de la Police d’“Ofaye” réouvre ses portes

Beni, 22 janvier 2022- Le commissariat de la Police nationale Congolaise (PNC), d'Ofaye, chef-lieu de la chefferie de Walese-Vonkutu,...