RDC- Mongala : le gouverneur a.i. poursuit le VPM de l’intérieur Daniel Aselo en justice

Kinshasa, 25 août 2021- Marie-Clémentine Solo Ekungolo, gouverneure a.i de la province de la Mongala, poursuit le Vice-premier Ministre, ministre de l’Intérieur et Sécurité, Daniel Aselo Okito devant le Conseil d’État. Elle l’accuse de rébellion contre une décision du Conseil d’État et de violation de ses droits du travail.

En date du 18 juillet 2021, le VPM de l’Intérieur Daniel Aselo avait invité le gouverneur déchu de la Mongala, Serge Mongulu Mandubola, réputé démissionnaire après une mise en accusation pour des faits de détournement par l’Assemblée provinciale, et le gouverneur a.i pour consultation.

Ensuite le 13 août dernier, il a accordé une autorisation de sortie au gouverneur déchu pour rejoindre son poste de travail.

C’est ce que dénonce la gouverneure a.i Solo Ekungolo, qui affirme avoir été empêchée par Daniel Aselo de se rendre dans son lieu de travail, malgré une ordonnance du Conseil d’État rendue le 11 juin 2021 sous ROR 284, mais empêchée par la DGM sur autorisation du VPM.

“Le VPM Aselo Okito a fait une résistance délibérée à l’exécution de l’ordonnance du Conseil d’État alors qu’il a l’obligation de respecter la décision du juge de référé à défaut d’avoir formé un recours tendant à solliciter sa modification ou son annulation”, déclarent les avocats de la gouverneur a.i.

Dans sa lettre du 5 août 2021 au Procureur Général près le Conseil d’État, le premier Président du Conseil d’État, Félix Vunduawe Te Pemako avait exprimé ses regrets pour la violation délibérée des dispositions des articles 151, alinéa 1er, de la Constitution, 9 et 250 de la Loi organique sur les juridictions de l’ordre administratif, par le vice-premier ministre, Daniel Aselo.

Selon les avocats de Mme Solo, son implication de confier l’intérim au gouverneur déchu aurait causé des troubles dans ce coin du pays.

Convoqué à l’audience de ce 24 août par le Conseil d’État, le vice-premier ministre en charge de l’Intérieur et sécurité s’est fait représenter par ses avocats. Ces derniers ont plaidé pour que la requête de madame gouverneur a.i soit déclaré irrecevable pour défaut de qualité.

Rappelons que le vice-gouverneur Serge Mongulu a été déchu en octobre 2020, et son titulaire Crispin Ngbundu Malengo, en décembre de la même année. C’est ainsi que l’ancien ministre de l’Intérieur, Gilbert Kankonde, avait, en janvier 2021, sur proposition de l’Assemblée provinciale, nommé Solo Ekungola, alors ministre du Genre, pour assumer l’intérim.

Makambo B.

Les plus vus

RDC : Félix Tshisekedi appelé à étendre la mesure de grâce au pasteur Ngoy Mulunda

Kinshasa, 24 janvier 2022- Le bureau national du conseil de l'apostolat des laïcs catholiques du congo condamne la répression...

RDC : James Bindenagel pour l’avancement du processus de certification des ressources naturelles congolaises

Kinshasa, 24 janvier 2022- La RDC est l'un des pays africains les plus riches en ressources naturelles, dont la...

RDC : Constant Mutamba annonce pour bientôt la sortie officielle de la plateforme électorale “DYPRO”

Kinshasa, 24 janvier 2022- La dynamique progressiste révolutionnaire, courant au sein du Front Commun pour le Congo (FCC) se...

Foot – Dossier Mercey Ngimbi : “Les dirigeants de Vita Club sont des tricheurs” (Direction du TP Mazembe)

Kinshasa, 23 janvier 2022 - Des sources proches du TP Mazembe viennent d'affirmer ce dimanche l'éligibilité du joueur Mercey...

Foot – 2ème Stage des Léopards : “Le TP Mazembe a le droit de s’opposer aux convocations de ses joueurs durant cette période” (Direction...

Kinshasa, 23 janvier 2022 - Contre toute attente, la direction du TP Mazembe confirme ce dimanche qu'il ne libérera...