Équateur – Dossier Bobo Boloko : le groupe de 14 députés condamne les actes de Daniel Aselo

Kinshasa, 26 août 2021- 14 députés provinciaux de l’Equateur, membres de la majorité ayant adhéré à l’Union sacrée de la nation ont condamné les actes posés par le Vice-premier ministre, ministre de l’intérieur. Acte tendant à empêcher le bon fonctionnement de leur institution.

Ils l’ont fait savoir dans une déclaration politique lue mercredi 25 août devant la presse au siège de cet organe délibérant, par le député provincial Loma Lotuli Paul.

À titre d’exemple, ils ont évoqué l’annulation par le VPM de l’intérieur des résolutions de l’Assemblée provinciale de l’Equateur destituant le gouverneur Bobo Boloko, alors qu’il n’a pas qualité.

Deuxièmement, le message officiel de ce dernier daté du 26 août 2021, invitant le président Buka Lompulo Claude à rejoindre Kinshasa, et de ne plus engager cette institution ; message qu’ils qualifient pareil au contenu de la déclaration politique de 7 députés provinciaux se déclarant légalistes.

Ils ont en outre souligné que l’Assemblée provinciale relève du pouvoir législatif et n’est pas sous tutelle du ministère de l’Intérieur, au nom du principe sacro-saint de séparation des pouvoirs, et de l’autonomie de la 1ère institution politique de la province.

S’agissant du prétendu détournement d’une somme de 50 Millions par le président Buka, ils ont indiqué que tous les députés provinciaux ont perçu chacun 2 millions de Francs congolais, y compris les 7 députés accusateurs, pour la session extraordinaire de juillet 2021, suivant l’état de paie y afférent ; totalisant ainsi la somme de 40 millions de FC.

Les 10 millions de FC restants ont été destinés au personnel et à l’achat du carburant, ainsi que d’autres dépenses courantes.

Par ailleurs, ils réitèrent leur demande pour l’implication personnelle du chef de l’Etat quant à la prise en compte des aspirations de la population de l’Equateur. Aussi, ils demandent à Félix Tshisekedi le rappel à l’ordre du VPM ministre de l’intérieur qui voudrait plonger l’Équateur dans le chaos.

Avant de conclure “qu’aucun député provincial membre de la Majorité s’est opposé à l’exécution d’une décision judiciaire réhabilitant le gouverneur Bobo Boloko, quoique jusqu’à ce jour, cette décision judiciaire n’a jamais été notifiée à l’Assemblée provinciale de l’Équateur”.

Fabrice NKANGA

Les plus vus

145ème Assemblée de l’Union interparlementaire : Députés et sénateurs congolais refusent de se rendre à Kigali !

Kinshasa, 05 octobre 2022- La ville de Kigali, Capitale de la République du Rwanda va abriter du 11 au...

RDC-Grève du SYNAMED : Sama Lukonde déterminé à trouver des solutions rapides aux multiples revendications des médecins

Kinshasa, 05 octobre 2022- Le gouvernement central est de plus en plus déterminé à apporter des solutions aux multiples...

RDC – dossier 30 blocs pétroliers et gaziers : “Il est important de retirer certains blocs de ces enchères, afin d’équilibrer l’intérêt écologique et...

Kinshasa, 05 octobre 2022- Le Chef de l'Etat Félix Antoine Tshisekedi a échangé mardi avec l'envoyé spécial du président...

RDC : “Au-delà du remplacement de Célestin Mbala, il y a aussi l’extirpation de tous les infiltrés au sein des FARDC” (S.E Ecidé Nord-Kivu)

Goma, 05 octobre 2022- Au lendemain du remplacement du général Mbala Munsense, par la nomination de Christian Tshiwewe comme...

Foot – C1 UEFA : Mbemba contribue au premier succès de l’OM

Kinshasa, 05 octobre 2022 - L'international défenseur congolais Chancel Mbemba et sa formation de l'Olympique de Marseille ont atomisé...