RTNC : grève suspendue, Patrick Muyaya attend les premières conclusions de l’enquête de l’IGF

Kinshasa, 31 août 2021- Au cours du briefing organisé conjointement avec la Ministre d’Etat en charge de la justice, le porte-parole du gouvernement est revenu sur la grève déclenchée dernièrement à la Radio télévision nationale congolaise (RTNC). Une grande annonce, la fin des enquêtes de l’Inspection générale des finances lancées sur demande du Ministre, et dont les premières conclusions sont attendues cette semaine.

D’abord, le Ministre de la Communication et des Médias s’est dit conscient du climat malsain qui règne au sein de la RTNC.

“C’est clair qu’il existe un climat malaise au niveau des télévision nationale, il faut le reconnaître, mais cette grève nous donne aussi l’opportunité parce que nous avons une vision globale de modernisation des médias publics, qui est bien coulé dans le programme du gouvernement. Elle nous donne aussi l’idée des défis que nous avons”.

Pour Muyaya, les défis en question sont : “d’abord par rapport au management de la chaîne, en elle-même ; par rapport au personnel ; et par rapport surtout au contenu et au service qui doit être rendu. Les différentes préoccupations ont été portées au niveau du gouvernement, et je crois que des décisions pourront suivre, et cela dépend du temps de l’appréciation”.

Les préoccupations ne sont pas nouvelles, mais pour le ministre, c’est des préoccupations qui sont populistes.

“Des questions liées à la retraite, parce qu’il y a un fort personnel qui est éligible à la retraite ; il y a la question des cotisations ça il faut se rassurer que les retraités auront le moyen de leur survie ; il y a la redevance car la RTNC est un établissement public qui doit se suffit notamment sur la loi de la redevance. Actuellement, elle ne donne pas des résultats, et le premier ministre nous avait donné des orientations à ce sujet”, a-t-il dit.

Et d’ajouter dans ce même ordre d’idée : “c’est pour ça que j’ai demandé à l’inspecteur général des finances d’enquêter sur la gestion de la RTNC. C’est une enquête qui est en cours, je crois que cette semaine je pourrai recevoir les premières conclusions. Il ne suffit pas suffit pas seulement de demander l’argent en ce qui concerne la redevance, mais il suffit aussi de voir comment la machine est gérée. La RTNC doit générer des fonds, mais je ne suis pas sûr que les chiffres que nous avons vus à notre arrivée, sont des chiffres qui reflètent ce que nous voyons à la télé”.

Patrick Muyaya regrette par ailleurs le décès du DG de la RTNC, Ernest Kabila, qui a été de ce fait remplacé par un intérimaire. Qu’à cela ne tienne, le programme commencé se poursuit, car pour le ministre, il faut moderniser ce média de l’Etat.

Avant de conclure, le Ministre appelle les agents de la RTNC à penser aux nombreux téléspectateurs avant de prendre toute décision, légale qu’elles soient.

Enfin, Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement, a insisté sur la transparence dans le gestion des fonds publics à la RTNC.

Makambo B.

Les plus vus

Foot – Préparation Barrages Mondial 2022 : Le groupe des joueurs bloqués à Istanbul en route pour le Bahreïn

Kinshasa, 26 janvier 2022 - Une source proche de la Fédération Congolaise de Football Association (Fecofa) vient de révéler...

Dossier RAM : le greffier signataire de la sommation contre les sociétés des télécommunications transféré à Makala (Hervé Diakese)

Kinshasa, 26 janvier 2022- Jules Ngoyi, greffier au Tribunal du commerce de Kinshasa/Gombe a été transféré ce mercredi à...

Grève sèche à l’ESU : le gouvernement lance les négociations pour tenter de désamorcer la bombe

Kinshasa, 26 janvier 2022- Il s'est ouvert ce mercredi, au cabinet du Vice-Premier ministre de la Fonction publique, les...

Foot – Préparation Barrages Mondial 2022 : Théo Bongonda rejoint le groupe, quelques joueurs bloqués à Istanbul

Kinshasa, 26 janvier 2022 - L'international congolais, Théo Bongonda vient de rejoindre l’équipe nationale de la RDC, en stage...

ESU : la grève des professeurs prolongée de 21 jours

Kinshasa, 26 janvier 2022- Le réseau des professeurs d'universités et institutions supérieurs du Congo (RAPUCO) a, dans une déclaration...