RDC – Entreprises publiques : 8 milliards de dollars pour réhabiliter les infrastructures

Kinshasa, 04 septembre 2021- La ministre d’État en charge du portefeuille a présenté, vendredi 04 septembre au conseil des ministres, le rapport des états de lieux réalisés avec le concours du copirep au sein des entreprises publiques. Ce, afin permettre au gouvernement d’avoir des données fiables pour orienter son action.

Selon le compte rendu du porte-parole du gouvernement, la situation des entreprises reste préoccupante, notamment sur le plan technique et opérationnel. Elle se traduit entre autres par la vétusté et l’obsolescence de l’outil de production, l’insuffisance des équipements et les besoins élevés en investissement.

Pour palier à cette gangrène, un coût estimatif d’environ 8 milliards USD a été avancé dans ce rapport pour notamment la réhabilitation, le renouvellement et/ou la modernisation des infrastructures et des équipements.

Par ailleurs, le Ministre Patrick Muyaya dans son compte-rendu, a indiqué que sur le plan financier et de manière générale, les entreprises publiques sont presque toutes déficitaires, fortement endettées avec une prédominance de la dette sociale, et en ce cessation de paiement.

“Elles sont en grande partie en faillite virtuelle”, lit-on dans le compte rendu.

Tandis que, poursuit le porte-parole du gouvernement, sur le plan organisationnel et des ressources humaines, il a été constaté un nombre pléthorique du personne par rapport au niveau d’activités, vieillissant et non efficient, vu le faible taux de leur productivité avec un faible taux d’encadrement.

Au point de la gouvernance, renchéri-t-il, beaucoup d’entreprises n’ont pas mis en œuvre leurs chartes de bonne gouvernance adoptée par leurs Conseils d’Administration respectifs, suite de la note circulaire du Ministre du
Portefeuille.

Pour cela, la patronne du Portefeuille a formulé plusieurs recommandations au gouvernement, notamment “la construction d’une vision partagée du gouvernement sur la réforme des entreprises publiques.” Ce, en vue d’assurer une volonté politique soutenue et un engagement collectif pour sa mise en œuvre.

Ce programme d’actions 2021-2023 est centré sur la restructuration profonde de chacune de ces entreprises, en vue d’améliorer leurs performances techniques, opérationnelles, financières et des ressources humaines.

Cédric BEYA

Les plus vus

RDC – IXe jeux de la Francophonie : Sama Lukonde évalue l’état d’avancement des travaux avec le comité de pilotage

Kinshasa, 21 janvier 2022- Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde a présidé, ce jeudi en son cabinet de travail,...

Ituri : 8 morts suite à la famine dans le site des déplacés de Ruzinga

Kinshasa, 20 janvier 2022- Des déplacements des habitants ne cessent de s'observer depuis plusieurs mois dans certaines entités de...

Foot – CAN 2021 : C’est fini pour l’Algérie !

Kinshasa, 20 Janvier 2022 - L'histoire retiendra que les Fennecs d'Algérie se sont arrêtés en phase des poules de...

RDC : Le péché de “Kabund”, vouloir faire comme “Fatshi”

Kinshasa, 20 janvier 2022- Jean-Marc Kabund est revenu sur sa décision, après avoir annoncé haut et fort sa démission...

RDC: Guy Loando signe un protocole d’accord avec des investisseurs autrichiens pour le financement des projets de développement

Kinshasa, 20 Janvier 2022- Le ministre d'État de l'aménagement du territoire Guy Loando Mboyo vient de signer ce jeudi,...