Kongo Central : Le VPM Daniel Aselo annonce la désignation prochaine d’un gouverneur a.i

Kinshasa, 06 septembre 2021- le vice-premier ministre, ministre de l’intérieur et sécurité, Daniel Aselo Okito Wa Koy a échangé ce lundi, avec le caucus des députés nationaux du Kongo Central. Au menu, la désignation dans les prochains jours, d’un gouverneur ad intérim, en remplacement de Atou Matubuana, déchu depuis plusieurs mois.

A en croire une dépêche de la cellule de communication qui nous est parvenue, 5 jours après son annonce devant la presse de l’organisation des élections des Gouverneurs et vice-gouverneurs dans 14 provinces de la RDC, le Vice-premier ministre, Ministre de l’intérieur, Sécurité, Décentralisation et affaires coutumières, Maître Daniel Aselo est revenu à la charge, cette fois-ci face au caucus des députés nationaux du KONGO Central pour dissiper tout malentendu. Ce, sur le dossier concernant l’organisation de l’élection de Gouverneur dans cette province qui fait couler encre et salive.

Au total, 17 élus nationaux ont répondu présents à l’invitation du Vpm de l’intérieur. Il ressort de ces échanges, poursuit la cellcom de cette vice-primature, que la province du Kongo Central est bel et bien concernée par l’élection d’un Gouverneur.

“Un télégramme du numéro un de l’intérieur est attendu dans les minutes qui suivent attribuant à Justin Luemba, actuel vice-gouverneur, les fonctions de Gouverneur ai. Ce, en attendant l’organisation des élections par la Ceni dans environ un mois« , peut-on lire dans la dépêche.


Motif de satisfaction pour les élus du coin. Et en leurs noms, le député National Fuani César, a laissé entendre que les litiges du Kongo Central est désormais Clos.

“Le VPM de l’Interieur vient de clore définitivement le dossier litiges de la province Kongo Central. Il va rendre public le nom de l’autorité qui va assumer l’intérim en attendant que la Ceni organise l’élection du nouveau Gouverneur”a-t-il indiqué, ajoutant que le VPM n’a fait qu’appliquer la loi.

Rappelons que l’actuel gouverneur Atou Matubuana avait été frappé par une décision de l’Assemblée provinciale du Kongo. La Cour Constitutionnelle avait rendu en date de 29 mai 2020, son arrêt en matière d’intérprétation de la Constitution sous R. Const 1171, obligeant le Gouverneur de la Province du Kongo Central à remettre sa démission au Chef de l’Etat. Chose qui n’a jamais été faite jusqu’à ce jour.

Makambo B.

Les plus vus

Kongo Central : Des jeunes s’opposent au retour de Atou Matubuana

Kongo central, 18 octobre 2021- Selon le porte-parole de la coalition des jeunes leaders conscients pour les intérêts du...

CENI : La NSCC encourage le Chef de l’État à prendre acte de l’entérinement de Denis Kadima

Kananga, 18 octobre 2021- La nouvelle société civile congolaise (NSCC) encourage le chef de l'État Félix Tshisekedi à prendre...

RDC : Les mouvements citoyens déterminés à en découdre avec RAM

Kinshasa, 18 octobre 2021- Les organisations citoyennes Lucha, Filimbi et le Mouvement national des consommateurs lésés (MNCL) ont annoncé,...

Nord-Kivu : Les FARDC récupèrent six villages envahis par des militaires rwandais près de Goma

Beni, 18 octobre 2021 : Les Forces armées de la République démocratique du Congo ont récupéré les 6 villages...

Kinshasa – Grève des enseignants : Des parents d’élèves manifestent devant le ministère de l’EPST

Kinshasa, 18 octobre 2021- Des parents d'élèves qui fréquentent en majorité les écoles publiques et conventionnées se trouvant dans...