Enjeux du climat mondial : la RDC présentée comme “pays solution”

Kinshasa, le 10 septembre 2021- La Vice-premier ministre, Ministre de l’environnement et développement durable, Eve Bazaiba, a fait, vendredi 10 septembre dans son cabinet du travail, la restitution de sa mission effectuée en Hollande aussi, en Allemagne.

Une mission l’ayant permis à faire des plaidoyers pour tirer, en max, profit de la position naturelle de la RDC dans le cadre de la lutte contre le changement climatique.

Ainsi, au cours de la conférence sur le centre mondial sur l’habitation de Rotterdam, elle a présenté la position principale de la RDC quant aux compensations qu’elle souhaite équitables. Ce, au regard du potentiel tant forestier, hydraulique et minéral que regorge la RDC.

Et de souligner la nécessité, pour la RDC, de quitter l’étape de l’aide, au développement pour des réels investissements.

Étant donné que, a-t-elle poursuivi, ceci n’est pas un don, mais un droit et surtout, qu’on ne développe pas un pays avec des projets de l’aide au développement.

S’agissant des revendications de la RDC au symposium sur le forêt tropical tenu à Berlin (Allemagne), Eve Bazaiba a fait savoir qu’une aide mémoire entre les ministres des pays membres de Comifac, a été signée en prévision de la Cop26 en cours.

Se réjouissant de l’état du bassin du Congo, dont la pression liée à la déforestation n’est pas aussi forte qu’à l’Amazonie et ailleurs, la patrone de l’environnement s’est dit déterminée à renforcer la capacité de la population quant à la protection de l’environnement et à la conservation des airs protégées.

“Nous, au niveau du bassin du Congo, nous sommes en train de nous réjouir parce que c’est vrai, dans une certaine mesure il y a des statistiques sur la déforestation, mais ce n’est pas aussi accentuées qu’ailleurs. Nous avons un travail à faire en ce qui concerne la sensibilisation et la thématique que l’on doit donner à la population par rapport à la pratique de l’agriculture sur brûlure, (…) et comment travailler avec les peuples autochtones pour les intégrer dans le programme,” a soutenu la Ministre.

Confiante de la politique environnementale de la RDC et de la position stratégique naturelle du bassin du Congo, Eve Bazaiba a exprimé son voeu de voir le taux des bénéficiaires congolais de l’énergie électrique quitter les 14% pour arriver 70%. Ce, avant de parler de la transformation locale des ressources naturelles qui constitue également la politique du gouvernement dans la lutte contre le chaumage, pour créer une classe moyenne.

Manassé DIBWA

Les plus vus

RDC – IXe jeux de la Francophonie : Sama Lukonde évalue l’état d’avancement des travaux avec le comité de pilotage

Kinshasa, 21 janvier 2022- Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde a présidé, ce jeudi en son cabinet de travail,...

Ituri : 8 morts suite à la famine dans le site des déplacés de Ruzinga

Kinshasa, 20 janvier 2022- Des déplacements des habitants ne cessent de s'observer depuis plusieurs mois dans certaines entités de...

Foot – CAN 2021 : C’est fini pour l’Algérie !

Kinshasa, 20 Janvier 2022 - L'histoire retiendra que les Fennecs d'Algérie se sont arrêtés en phase des poules de...

RDC : Le péché de “Kabund”, vouloir faire comme “Fatshi”

Kinshasa, 20 janvier 2022- Jean-Marc Kabund est revenu sur sa décision, après avoir annoncé haut et fort sa démission...

RDC: Guy Loando signe un protocole d’accord avec des investisseurs autrichiens pour le financement des projets de développement

Kinshasa, 20 Janvier 2022- Le ministre d'État de l'aménagement du territoire Guy Loando Mboyo vient de signer ce jeudi,...