Kongo Central : Atou Matubuana, récit sur sa cavale et celle de ses complices

Kinshasa, le 19 septembre 2021- Tout commence jeudi 09 septembre 2021, quand une jeep quitte la résidence du gouverneur déchu du Kongo Central, Atou Matubuana Nkuluki dans la cité de Mbanza-Ngungu, son fief électoral, pour Kinshasa. Ce, à la veille même du jour de sa convocation par la Justice.

Ayant quitté Mbanza-Ngungu à 14 heures, Atou Matubuana arrive à Kinshasa vers 17 heures.

Tout son entourage est convaincu qu’il est venu répondre au mandat de comparution lui adressé par l’avocat général près la Cour de Cassation, Mpungue. En tout cas, c’est ce que témoigne un de ses proches qui s’est confié à dépêche.cd, indiquant que c’est vers 2h30 du matin que Atou Matubuana quitte Kinshasa pour rentrer à Mbanza-Ngungu, sans retourner chez lui.

Vendredi 10 septembre, il prend la route de Kimpese, où il reçoit de l’aide de la questeure de l’Assemblée provinciale du Kongo Central, une dénommée Lauriane. Ainsi l’atteste un audio d’un proche de la questeure qui raconte la manière dont la cavale de Atou Matubuana s’est opérée !! A Kimpese, il abandonne la jeep et le gouverneur présumé « détourneur » monte à bord d’une voiture de marque Lancer, avec des produits agricoles.

Destination, Songololo à la frontière clandestine de Lufu, un marché géré par un de ses hommes de confiance, un certain Lutumba, aujourd’hui aux arrêts selon plusieurs sources. Le 10 septembre, Atou Matubuana sort du Kongo Central pour la contrée angolaise de Lovo. Il arrive à Luanda et prend son avion, selon nos sources.

Il est aperçu à Douala, et d’autres personnes aujourd’hui affirment qu’il serait au Canada ou aux USA. Pour l’heure, son ministre des finances fait l’objet d’une réquisition du parquet général près la Cour de Cassation pour être jugé pour détournement de près de 2 milliards de FC. Deux proches du gouverneur Atou sont aussi en cavale, (Pathy Nfuka son assistant et Paaty Samba son secrétaire particulier). Son Directeur de cabinet Nzeza Zingeti et son comptable Willy sont détenus à la Prison Centrale de Makala à Kinshasa.

Un détail important, la femme du gouverneur déchu Atou Matubuana, alors ministre du Genre, est aussi introuvable. Le gouverneur intérimaire assure, expédier les affaires courantes jusqu’à l’organisation des élections.

Jeudi dernier, les avocats de Atou Matubuana ainsi que ceux de la République étaient en audience au Conseil d’État suite à une requête en annulation de la suspension de leur client par le VPM de l’intérieur. L’affaire a été prise en délibérée et le verdict sera connu dans moins d’un mois.

Guy Roger NYAMPALA

Les plus vus

Kasaï : Réhabilitation d’un bâtiment administratif de l’EPST détruit lors du phénomène Kamuena Nsapu à Tshikapa

Tshikapa, 11 août 2022- Le gouverneur Dieudonné Pieme Tutokot a inauguré, mercredi 10 août, un bâtiment administratif abritant les...

M23 au Nord-Kivu: la société civile de Rutshuru envisage une marche jusqu’à Goma pour interpeller le gouvernement

Goma, 11 août 2022- La société civile forces vives du territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu, projette d'organiser une marche...

RDC:  “OCC LOKOLE”, nouvelle application d’alerte de l’Office de contrôle bientôt en marche

Kinshasa, 10 août 2022- Le Directeur Général de l’OCC, Gaby Lubiba ainsi que le recteur de l’Ifasic, Jean Kambayi...

Nord-Kivu: Un député provincial déplore les conditions carcérales dans plusieurs villages à Walikale

Gola, 10 août 2022- Le député provincial, Prince Kihangi déplore les conditions carcérales dans la prison centrale, cachots ainsi...

Sondage GEC : Tshisekedi en tête des intentions de vote avec 30% devant Fayulu 17% et Katumbi 15%

Kinshasa, 10 août 2022- Selon le sondage réalisé entre avril et mai 2022 par le Groupe d’étude sur le...