Haut-Katanga – Exploitation illégale des minerais : la coopérative “Maadini Kua Maendeleo” accuse Jean-Marc Kabund

Kinshasa, 20 septembre 2021 : Depuis plus d’un mois, un groupe des sujets chinois seraient en train d’exploiter « illégalement » les minerais de la RDC, sur autorisation de Jean-Marc Kabund, alors premier vice-président de l’Assemblée nationale.

Révélation faite à la presse, samedi 18 septembre 2021 par la coopérative “Maadini Kua Maendeleo”.

Pour cette structure d’encadrement des creuseurs artisanaux, JM Kabund aurait usé de son autorité de président du parti au pouvoir, de saisir des mains de la société “Congo Ressources SARL”, le carré minier de “Kateketa”, au village portant le même nom. Ce, pour la céder aux sujets Chinois, par le canal d’une certaine “Joyce”, après l’expiration du permis d’exploitation de la société » Accacia » qui appartiendrait à Jeanette Kabila.

“Nous étions à la carrière en train de travailler, avons vu un lieutenant venir avec une lettre de mission pour sécuriser madame Joyce, soit disant sa petite sœur. C’est le jour que cette dame est venue au nom de Kabund, que la carrière a été cédée aux Chinois”, a déclaré un des membres de la Coopérative.

Celui-ci a précisé tout de même que c’est l’élément déclencheur du soulèvement des creuseurs, ayant conduit à la mort de trois d’entre-eux, alors qu’ils étaient prêts à la vente de leur matières premières. Ce, avant qu’elles ne soient confisquées par les sujets chinois.

La même source révèle qu’en contre partie, le président ai de l’Udps et premier vice-président de l’Assemblée nationale aurait reçu une somme d’environ 4 millions de dollars américains. Pourtant, selon toujours cette coopérative, les sujets chinois n’ont aucun permis d’exploitation, plutôt un permis de recherche pour le sondage de gisement.

“Kabund a perçu une somme de 4 millions de dollars de la part des chinois, pour qu’ils exploitent, et pourtant ces chinois n’avaient pas le permis d’exploitation, mais ils n’avaient que le permis de recherche”, ont-t-ils précisé.

Des allégations que les proches de Jean-Marc Kabund ont qualifié de “mensongères”, visant à saper la personnalité de leur leader.

En outre, les responsables de la coopérative et une frange des creuseurs artisanaux, dénoncent la complicité du directeur général ai de la Gecamines, qui aurait facilité la collaboration entre les chinois et Jean-Marc Kabund.

Par ailleurs, ces derniers appellent à l’implication du Chef de l’Etat et de l’IGF pour des sanctions à l’endroit des accusés.

Junior KANIKI

Les plus vus

Trans-Academia : Ayant écouté la base, Fatshi remet des bus sans son “effigie” aux étudiants

Kinshasa, 18 janvier 2022- Dans le cadre du Projet “Trans-Academia”, qui vise à faciliter la mobilité des étudiants de...

RDC : Kabund, il est “mardi”, le grand jour

Kinshasa, 18 janvier 2022- Comme promis depuis vendredi dernier, Jean-Marc Kabund compte déposer officiellement sa démission au bureau de...

Goma : un jeune étudiant tué au lendemain de la soutenance de son mémoire

Kinshasa, 18 janvier 2022 : Des bandits armés non encore identifiés ont encore fait incursion dans la nuit de...

RDC : Benoît Lwamba, président honoraire de la Cour Constitutionnelle tire sa révérence

Kinshasa, 17 janvier 2022- Le Président honoraire de la Cour Constitutionnelle Benoît Lwamba est décédé ce lundi à Paris,...

RDC-Ouganda – Problématique d’arrestation des pêcheurs sur le lac Albert : Adrien Bokele séjourne à Bunia pour trouver de solutions

Beni, 17 janvier 2022- Adrien Bokele Djema, ministre congolais de la pêche et élevage séjourne à Bunia, chef-lieu de...