ONU : “L’état de siège ne sera levé que lorsque les circonstances qui l’ont motivé disparaitront” (Félix Tshisekedi)

Kinshasa, 22 septembre 2021- Devant les différents Chefs d’États membres des l’Organisation des Nations-Unies (ONU), Félix Tshisekedi a déclaré que “l’état de siège en cours dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri ne sera levé que lorsque les circonstances qui l’ont motivé disparaîtront”.

Pour le Président de la République, cette mesure exceptionnelle a été prise pour mettre fin à l’insécurité due à l’activisme des groupes armés nationaux et internationaux dans la partie est de la RDC.

En vertu de ce régime Constitutionnel d’exception, les forces armées de la RDC assument la totalité de la responsabilité de la gestion administrative et sécuritaire des provinces concernées en même qu’elles mènent des opérations militaires (…) C’est pour cette raison que le Gouvernement de la République démocratique du Congo maintient et amplifie la pression sur les groupes armés et leurs complices que l’État de siège ne sera levé que lorsque le circonstances qui l’ont motivé disparaîtront”, a-t-il expliqué.

A l’en croire, grâce à l’état de siège, des avancées importantes ont été réalisées. Il s’agit notamment, d’après Fatshi, de la neutralisation de plusieurs centaines de miliciens ; les redditions de nombreux éléments de ces groupes armés ; la récupération d’armes et des munitions par les Forces Armées de la République ; le démantèlement de plusieurs réseaux de trafics illicites d’armes, des munitions, des minerais et de ravitaillement des groupes armés en produits divers. Ajoutez à cela, la récupération de nombreuses localités de l’Est du pays qui étaient jadis occupées par des rebelles ; la libération de nombreux otages autrefois détenus par des groupes armés dont les ADF ; la réouverture de certains axes routiers importants, qui étaient jadis sous le contrôle des forces négatives ; et enfin, la réduction sensible des incursions contre la population civile.

Ces résultats constituent, ajoute le chef de l’Etat congolais, une opportunité pour une mobilisation générale.

“Ces résultats constituent une opportunité à capitaliser en nous mobilisant tous, communauté internationale, dirigeants et peuple congolais, afin d’en finir une fois pour toute avec le cycle infernal de la violence imposé par les forces négatives qui écument le nord-est de la République démocratique du Congo et de consolider la paix, la sécurité et la stabilité dans la région des Grands Lacs”, a-t-il précisé.

Makambo B.

Les plus vus

Foot – Préparation Barrages Mondial 2022 : Le groupe des joueurs bloqués à Istanbul en route pour le Bahreïn

Kinshasa, 26 janvier 2022 - Une source proche de la Fédération Congolaise de Football Association (Fecofa) vient de révéler...

Dossier RAM : le greffier signataire de la sommation contre les sociétés des télécommunications transféré à Makala (Hervé Diakese)

Kinshasa, 26 janvier 2022- Jules Ngoyi, greffier au Tribunal du commerce de Kinshasa/Gombe a été transféré ce mercredi à...

Grève sèche à l’ESU : le gouvernement lance les négociations pour tenter de désamorcer la bombe

Kinshasa, 26 janvier 2022- Il s'est ouvert ce mercredi, au cabinet du Vice-Premier ministre de la Fonction publique, les...

Foot – Préparation Barrages Mondial 2022 : Théo Bongonda rejoint le groupe, quelques joueurs bloqués à Istanbul

Kinshasa, 26 janvier 2022 - L'international congolais, Théo Bongonda vient de rejoindre l’équipe nationale de la RDC, en stage...

ESU : la grève des professeurs prolongée de 21 jours

Kinshasa, 26 janvier 2022- Le réseau des professeurs d'universités et institutions supérieurs du Congo (RAPUCO) a, dans une déclaration...