CENI : Le groupe de Dodo Kamba ne compte pas rejeter “Denis Kadima”

Kinshasa, 01 octobre 2021- Invités à prendre part à la reprise des discussions ce samedi au Centre Interdiocesain de Kinshasa, les chefs de six confessions religieuses confirment leur participation, mais avec des préalables.

Dans une lettre adressée à Marcel Utembi, président de la plateforme des confessions religieuses, ils déclarent qu’ils y seront pour réaffirmer leur travail déjà fait.

En ce qui nous concerne, considérant que le travail a déjà été fait conformément à l’article 17 de notre charte que vous avez heureusement évoqué, nous pensons qu’il n’est pas approprié de parler d’un quelconque échec dans les tractations précédentes. C’est pourquoi en dépit de sérieuses appréhensions sur le lieu où l’on nous enregistre à notre insu et où certains d’entre nous sont menacés publiquement, nous viendrons à la Plénière pour réaffirmer le travail déjà fait et nous inviter au respect des principes démocratiques, à la bonne foi et à la considération mutuelle pour le bien de notre Plateforme et de la cohésion nationale”, écrit le groupe de Dodo Kamba.

Pour ces six leaders religieux, deux “erreurs » sont relevées dans l’invitation leur adressée par Marcel Utembi. Ce, notamment lorsqu’il qualifie d’un “échec” les tractations précédentes.

« Nous nous permettons cependant de relever deux graves erreurs d’appréciation contenues dans ladite lettre lorsque vous évoquez l’échec de toutes les tractations menées au sein de la Plateforme des Confessions religieuses pour la désignation de nos deux délégués à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et vous vous référez à l’article 12, alinéa 5 de la loi organique de la CENI qui stipule : en cas de non entérinement de la désignation d’un ou plusieurs membres de la CENI, le bureau de l’Assemblée nationale demande à la composante concernée de désigner une autre personne alors que l’Assemblée nationale n’a pas encore procédé à l’entérinement », ajoutent-ils.

Rappelons qu’un dernier ultimatum de 72 heures a été accordé aux chefs des confessions religieuses par le bureau Mboso, dans le but de finir avec la désignation de leurs délégués à la Centrale électorale. Outre la CENCO et l’ECC, les six autres confessions religieuses continuent d’insister sur leur choix porté sur Denis Kadima à la présidence et Roger Bimwala comme membre de la plénière de la CENI. Un ballet diplomatique a été observé au siège de la CIME, où plusieurs ambassadeurs appellent les six chefs de l’église à privilégier le consensus.

Makambo B.

Les plus vus

OCC – Reformes structurelle et stratégique : Cadres et agents en atelier de réflexion de 6 jours à Safari beach

Kinshasa, 24 Janvier 2022- Retranchés dans la périphérique Est de Kinshasa, à Safari beach, dans la commune de la...

6e sommet UE – UA : Adolphe Muzito en randonnée diplomatique

Kinshasa, 24 janvier 2022- En prévision de la tenue du 6ème sommet Union européenne- Union-Africaine, l’ex-PM et Leader de...

3 ans de Fatshi : Martin Fayulu voit déjà 2023

Kinshasa, 24 janvier 2022- Sur son compte Twitter, l'opposant Martin Fayulu Madidi a lancé un appel à la population...

Nord-Kivu : un autre militant de la “LUCHA” tué lors d’une répression policière à Beni

Beni 24 janvier 2022- Mumbere Ushindi dodo, c'est le nom du militant du mouvement citoyen Lutte pour le changement...

RDC : “L’alternance démocratique est un bébé que nous avons conçu et avec joie nous lui avons donné vie” (Olive Lembe)

Kinshasa, 24 janvier 2022 - Trois ans jour pour jour, depuis que Joseph Kabila (ancien président de la Rdc)...