RAM : Kibassa confirme avoir soumis la question sur la “suppression” au Gouvernement

Kinshasa, 13 octobre 2021- Le ministre des postes, télécommunications et nouvelles technologies de l’information et de la communication (PTNTIC), Augustin Kibassa Maliba a, au cours de la plénière de ce mercredi consacrée à sa réplique sur la taxe RAM, indiqué avoir soumis les préoccupations des députés sur la suppression de cette taxe au gouvernement.

Selon le ministre, cette démarche trouve son sens, en vertu du parallélisme de forme et de compétence, d’autant plus que cette taxe a été prise au sein du conseil des ministres.

’Je me suis fait le devoir de saisir officiellement le gouvernement compte tenue que la question de la mise en œuvre du RAM a été discutée et décidée en conseil des ministres. Soyez en rassuré que le gouvernement mettra tout en œuvre pour apporter les solutions idoines aux cris de détresse des compatriotes exprimés à travers vous ses représentants légitimes.
Au sujet des fonds perçus, il assure n’avoir aucun inconvénient pour une enquête au parlement.”, a rassuré Kibassa.

A propos de la gestion de fonds générés par cette taxe, Kibassa Maliba a indiqué qu’il ne trouve pas d’inconvénients sur l’institution d’une commission d’enquête parlementaire.

’Compte tenu de nombreuses questions soulevées par les honorables députés sur la gestion des fonds perçus dans le cadre du RAM, et pour la clarification de celle-ci. Nous sommes d’avis que l’initiative d’une enquête parlementaire relevant des prérogatives de cette auguste Assemblée ne serait pas mal venue’’, a-t-il ajouté.

Ce faisant, le député national, auteur de la question orale avec débat, Claude Misare s’est dit pas convaincu par les réponses du Ministre des PTNTIC. Par conséquent, il sollicite la mise en place d’une enquête parlementaire, et en cas de magouille, de déférer leur auteur devant la justice.

En même temps, il recommande au ministre d’annuler son arrêté ministériel du 10 juin 2020, portant mise en place d’un système CIR, sans lequel le secret ayant créée la taxe RAM, dit-il, exécuté, la restitution des crédits, ainsi que la suppression pure et simple de cette taxe.

Cédric BEYA

Les plus vus

145ème Assemblée de l’Union interparlementaire : Députés et sénateurs congolais refusent de se rendre à Kigali !

Kinshasa, 05 octobre 2022- La ville de Kigali, Capitale de la République du Rwanda va abriter du 11 au...

RDC-Grève du SYNAMED : Sama Lukonde déterminé à trouver des solutions rapides aux multiples revendications des médecins

Kinshasa, 05 octobre 2022- Le gouvernement central est de plus en plus déterminé à apporter des solutions aux multiples...

RDC – dossier 30 blocs pétroliers et gaziers : “Il est important de retirer certains blocs de ces enchères, afin d’équilibrer l’intérêt écologique et...

Kinshasa, 05 octobre 2022- Le Chef de l'Etat Félix Antoine Tshisekedi a échangé mardi avec l'envoyé spécial du président...

RDC : “Au-delà du remplacement de Célestin Mbala, il y a aussi l’extirpation de tous les infiltrés au sein des FARDC” (S.E Ecidé Nord-Kivu)

Goma, 05 octobre 2022- Au lendemain du remplacement du général Mbala Munsense, par la nomination de Christian Tshiwewe comme...

Foot – C1 UEFA : Mbemba contribue au premier succès de l’OM

Kinshasa, 05 octobre 2022 - L'international défenseur congolais Chancel Mbemba et sa formation de l'Olympique de Marseille ont atomisé...