Sankuru : Le dossier étant en instructions, pas des débats sur les incidents de l’aéroport de Lodja à l’Assemblée nationale

Kinshasa, 13 octobre 2021- Après avoir mis fin au dossier RAM, l’Assemblée nationale s’est vite penché sur le dossier Sankuru, où un incident a eu lieu à l’aéroport de Lodja, à l’arrivée du gouverneur Mukumadi.

Le Vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, Sécurité, décentralisation et Affaires coutumières, Daniel Aselo Okito, qui s’est présenté devant la plénière pour s’expliquer, dans le cadre de la question orale avec débat sur cette situation ayant prévalu le 16 septembre dernier, a fait savoir que cette arrivée a été émaillée d’incidents.

D’après le député Emery Okundji, quelques éléments de la PNC commis à la garde du gouverneur seraient habillés ce jour-là, en uniforme assimilé à une tenue militaire d’une armée étrangère, avec armes et munitions, alarmant ainsi la population de Lodja.

Et en sa qualité du ministre ayant la gestion de l’ordre public dans ses attributions, le VPM Aselo a affirmé à la plénière que, selon les services locaux du ministère de l’Intérieur, le gouverneur Stéphane Mukumadi qui revenait de Kinshasa avait été accueilli par toutes les autorités. Dans les mêmes circonstances, poursuit-il, a surgi une jeep du gouvernorat avec à son bord cinq éléments de la PNC commis à la garde rapprochée de l’autorité provinciale. Cette garde qui était habillée en une tenue autre que celle régulière de la PNC.

Cette tenue n’était pas conforme à la réglementation policière”, a dit Me Daniel Aselo.

Informé de la situation, il a instruit le ministère provincial de l’Intérieur du Sankuru pour interpeller ces éléments en tenue inhabituelle.

La réaction du commissaire provincial a été immédiate, il avait déjà interpellé et mis aux arrêts pour violation des consignes ; après avoir été verbalisés sous procès-verbal n°70/021 à l’auditorat militaire de Lodja pour dispositions utiles et compétences”, a révélé le VPM.

Avant d’ouvrir le débat, le député national UNC Jean-Baudouin Mayo a pris la parole par motion d’ordre, au terme de laquelle il a jugé de l’inutilité d’engager le débat, étant donné que le dossier est en instruction à l’auditorat militaire.

Il a été appuyé dans sa thèse par son collègue Mulongo, qui a invité la plénière à faire un distinguo entre le problème d’insécurité et la mégestion de la province du Sankuru, surtout que l’auditorat s’est déjà saisi du dossier. Il fallait donc attendre les conclusions de l’instruction.

Et après avoir soumis la motion au vote, la plénière a jugé de l’inopportunité du débat au stade actuel. C’est ainsi que le VPM Aselo a été convié de prendre congé de la plénière.

Makambo B.

Les plus vus

145ème Assemblée de l’Union interparlementaire : Députés et sénateurs congolais refusent de se rendre à Kigali !

Kinshasa, 05 octobre 2022- La ville de Kigali, Capitale de la République du Rwanda va abriter du 11 au...

RDC-Grève du SYNAMED : Sama Lukonde déterminé à trouver des solutions rapides aux multiples revendications des médecins

Kinshasa, 05 octobre 2022- Le gouvernement central est de plus en plus déterminé à apporter des solutions aux multiples...

RDC – dossier 30 blocs pétroliers et gaziers : “Il est important de retirer certains blocs de ces enchères, afin d’équilibrer l’intérêt écologique et...

Kinshasa, 05 octobre 2022- Le Chef de l'Etat Félix Antoine Tshisekedi a échangé mardi avec l'envoyé spécial du président...

RDC : “Au-delà du remplacement de Célestin Mbala, il y a aussi l’extirpation de tous les infiltrés au sein des FARDC” (S.E Ecidé Nord-Kivu)

Goma, 05 octobre 2022- Au lendemain du remplacement du général Mbala Munsense, par la nomination de Christian Tshiwewe comme...

Foot – C1 UEFA : Mbemba contribue au premier succès de l’OM

Kinshasa, 05 octobre 2022 - L'international défenseur congolais Chancel Mbemba et sa formation de l'Olympique de Marseille ont atomisé...