Bilan à mi-parcours de la RDC à l’UA : “Félix Tshisekedi a sorti le pays de son effacement” (Alphonse Ntumba Luaba)

Kinshasa, 21 octobre 2021- Évaluant le bilan à mi-parcours de la RDC à la tête de l’Union africaine, le coordonnateur du panel des accompagnateurs du Président de la République à l’Union Africaine, le Professeur Alphonse Ntumba Luaba a déclaré que le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi a permis au pays de sortir de son effacement.

Il s’est exprimé mercredi 20 octobre, au cours d’un briefing avec la presse, organisé par le ministre de la communication et médias Patrick Muyaya, au sein de la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC).

A en croire le coordonnateur du panel, le passage du Président de la RDC à la tête de cette institution africaine a apporté un grand bénéfice au pays, notamment en termes de sa visibilité sur l’échiquier mondial.

“Le bilan à mi-parcours de la présidence à la tête de l’Union Africaine est positif. Il a sorti la RDC de son effacement. Le pays souffrait de l’éclipse. Depuis 1967, année de l’inauguration de la Cité de l’OUA et de l’Échangeur, c’est maintenant que le pays a plus d’une grande visibilité sur l’échiquier international. La RDC est devenue aujourd’hui la solution aux problèmes des autres pays africains”, a-t-il dit.

Par ailleurs, le professeur Ntumba Luaba a fait savoir que Félix Tshisekedi a relevé quelques grands défis colossaux, au cours de son mandat. Ce, en mettant en place 9 piliers prioritaires de développement de l’Afrique.

Il s’agit notamment de : “soutenir une Afrique en paix durable et en sécurité renforcée ; 0oursuivre le programme de l’Union Africaine dénommé “frontière de l’Union Africaine” ; poursuivre et soutenir l’édification de la zone de libre-échange continental ; mettre au cœur la construction du grand Inga au bénéfice de l’industrialisation africaine”.

De même que de “réaliser une Afrique performante par le développement de son capital humain, notamment la jeunesse ; de promouvoir une communauté panafricaine consciente de son histoire, de son potentiel artistique et de la richesse de son patrimoine culturel ; d’organiser une concertation panafricaine avec une réunion des ministres de la Culture sur les musées en Afrique ».

Aussi, de “coordonner ou harmoniser la problématique de la restitution des œuvres d’art africaines ; de renforcer la bonne gouvernance, la primauté du droit : la coopération judiciaire, la lutte contre la corruption ; et soutenir une Afrique engagée dans la lutte contre le changement climatique”.

Cédric BEYA

Les plus vus

CEEAC : Sabrina Bakongola salue l’investiture de Félix Tshisekedi

Kinshasa, 20 janvier 2022- La Secrétaire nationale adjointe de la Ligue des femmes de l'Union pour la démocratie et...

Bunia-Bouclage des motos sans plaques: l’opération suspendue après accrochages entre conducteurs et policiers

Beni, 20 Janvier 2022- Une réunion a été convoqué la journée du mercredi 19 janvier, à Bunia, chef-lieu de...

Élection du Vice gouverneur de Kinshasa: La “Dynamique Lobi ya Congo” apporte son soutien à la candidature de Rabby Nkulambe

Kinshasa, 20 Janvier 2022- La “Dynamique Lobi ya Congo” (DLC) confirme sa présence au meeting de Rabby Nkulambe, candidat...

Afrique: Félix Tshisekedi succède à Sassou Nguesso à la présidence de la CEEAC

Kinshasa, 20 Janvier 2022- Le Président de la République Félix Tshisekedi a été désigné mercredi 19 janvier, par ses...

Kinshasa : la jeunesse infirmière dévoile son planning d’activités 2022

Kinshasa, 20 Janvier 2022- La jeunesse de l'Union nationale des infirmiers et infirmières du Congo a organisé, mercredi  20...