Kongo Central : le Conseil d’État n’a pas réhabilité Atou Matubuana (Juriste)

Kongo-central, 26 octobre 2021- D’après un juriste, le gouverneur déchu du Kongo Central n’est pas réhabilité. Et donc, il s’agit d’un coup d’épée dans l’eau, car dit-il, le référé est une mesure provisoire.

Mêmement si l’intérim est annulé, le référé n’annule pas l’arrêt rconst 1171 et son exécution. Et d’après ce juriste qui requiert l’anonymat, ce référé, poursuit-il, n’a aucun impact sur l’organisation des élections du gouverneur.

Bien au contraire, ceci est un appât pour Atou Matubuana qui, dès qu’il se présentera au gouvernorat, sera vulgairement arrêté. Ce, puisque ne bénéficiant ni de privilège de juridiction, ni d’une immunité quelconque du fait de l’arrêt rconst 1171, et de son exécution.

Il poursuit en précisant que : “si l’exécution de ce référé permettra de sortir le fugitif de sa tanière et lui permettre de répondre devant le parquet près la Cour de Cassation, alors nous encourageons vivement le VPM Aselo, à notifier le fugitif Atou Matubuana”.

En lisant le dispositif de cette ordonnance, ajoute ce juriste, le juge de référé suspend l’intérim, mais n’a pas décidé du fond.

“C’est-à-dire sur l’arrêt déjà rendu par la Cour constitutionnelle qui est susceptible à aucun recours et cette dernière avait communiqué la liste des provinces à problème, où devraient être organisées les élections des gouverneurs, y compris le Kongo central”, fait-il savoir.

Selon la même source, Atou Matubuana dispose donc d’un délai allant jusqu’au 3 décembre pour tenter d’obtenir l’exécution de cette ordonnance auprès du VPM Aselo, par notification de fin d’intérim auprès du gouverneur a.i Justin Luemba.

“Il y a ordonnance du juge de référé siégeant à juge unique et non arrêt du conseil d’État. La nuance est de taille.
Et cette ordonnance n’est que provisoire et n’a aucun effet, impact sur l’arrêt rconst 1171”, nous a-t-il confié.

A Matadi tout le monde s’interroge si le Kongo Central ne doit être dirigé que par un seul gouverneur, pourtant déchu avec des poursuites judiciaires contre lui.

Une très grande opinion au sein de la province interpelle le président de la République de s’impliquer personnellement pour que la paix règne, et qu’après les élections, un gouverneur intègre soit élu à la tête de la province.

Le retour de Atou Matubuana risquerait de plonger notamment le Kongo Central dans la division et le déchirement, disent certains fils du terroir.

Guy NYAMPALA

Les plus vus

Linafoot : Sanga Balende se réveille avec une victoire après 5 matchs

Kinshasa, 18 Janvier 2022- L'unique rencontre de la journée en Ligue Nationale de Football (Linafoot) qui vient de mettre...

RDC–Assassinat de l’ambassadeur de l’Italie : des présumés assassins arrêtés et présentés au gouverneur militaire du Nord-Kivu

Beni, 18 Janvier 2022- Des présumés assassins de l'ambassadeur de l'Italie en RDC, tué dans le village de Kanyamahoro,...

RDC : Depuis son lieu d’exil, Willy Bakonga annonce son adhésion à l’Union sacrée

Kinshasa, 18 janvier 2022- Bénéficiaire d'une grâce présidentielle, Willy Bakonga qui serait à l'extérieur du pays, vient d'annoncer son...

Urgent : Les élus UDPS prennent acte de la démission de Kabund

Kinshasa, 18 janvier 2022- Après les présidents des groupes parlementaires de l'Union sacrée de la Nation, c'est maintenant le...

Butembo : 29 personnes interpellées et 157 machettes récupérées par la Police dans un bouclage

Beni, 18 janvier 2022- Les éléments de la Police/commissariat urbain de la ville de Butembo, au Nord-Kivu, ont encore...