Conférence sur le climat : Félix Tshisekedi plaide pour la hausse du prix de la tonne de carbone

Kinshasa, 03 novembre 2021- Estimant qu’un prix de carbone plus robuste et équitable intégrant toutes les opportunités, permettrait de découpler l’augmentation des émissions et le développement économique, le Chef de l’État congolais, Félix Antoine Tshisekedi a haussé le ton pour réitérer son vœu de voir la tonne de carbone se négocier à 100 dollars américains, à la place de 5 dollars.

Ceci ressort de son discours tenu en marge des assises de la Cop26, ouvertes depuis lundi 01 novembre dernier à Glasgow.

A en croire le Chef de l’État congolais, c’est le 22 avril dernier lors de la conférence sur le climat tenue aux Etats-Unis d’Amérique sur initiative du Président américain Joe Biden, que son vœu sur la révision à la hausse du prix de la tonne de carbone tire sa source.

“Avec ses tourbières et son massif forestier, la RDC fournit à l’humanité un immense service de séquestration de gaz carbonique et contribue à limiter l’augmentation de la température planétaire”, a-t-il mentionné.

Et d’ajouter “Ses ressources énergétiques ainsi que ses minerais stratégiques essentiels dans le développement de techniques, outils et procédés visant à réduire l’impact carbone de même que la pollution au niveau planétaire positionne naturellement, mon pays, comme solution” 

D’où sa plaidoirie qui, d’après lui, permettra de concilier l’engagement de la réduction d’émission de gaz à effet de serre aux efforts de lutte contre la pauvreté au profit des populations, particulièrement aux communautés locales et aux peuples autochtones.

À Glasgow, le Président Félix Antoine Tshisekedi a également rappelé la nécessité de soutenir les programmes d’adaptation de l’Union africaine, tels que l’Accélération de l’Adaptation en Afrique (AAA) et le Plan de Relance Verte de l’Afrique.

Ce, avant d’annoncer la révision de sa politique environnementale fixant à 21%, la réduction d’émission de gaz à effet de serre à l’horizon 2030, et dont le coût de mise en oeuvre est évalué à 48 milliards de dollars américains.

Manassé DIBWA

Les plus vus

UNIKIN: Les cadres scientifiques décrètent une grève sèche pour “contraindre” le gouvernement à honorer ses engagements

Kinshasa, 8 août 2022- L'association des cadres scientifiques de l'Université de Kinshasa, réunissant les chefs de travaux et assistants...

Présentation du nouvel évêque de Kisantu : Fridolin Ambongo rappelle à Rose Mutombo une dette laissée par Sele Yalaghuli

Kinshasa, 08 août 2022- Mgr Jean Crispin Kimbeni ki Kanda a été présenté à sa communauté diocésaine par le...

Assemblée nationale : “Je ne saurais accompagner le Bureau dans une forfaiture qui s’apparente à une messe noire”, (Kabund)

Kinshasa, 8 août 2022- Le député national, Jean Marc Kabund boude de nouveau de se présenter au bureau de...

Foot – Léopards de la RDC : Desabre moins coûteux que Cuper

Kinshasa, 8 Août 2022 - Le nouveau patron du staff technique des Léopards de la RDC A, le français...

Foot – Interclubs CAF : Deux clubs congolais exemptés au premier tour

Kinshasa, 8 Août 2022 - A la veille du tirage au sort des compétitions interclubs CAF (La Ligue des...