Lutte contre le réchauffement climatique : Félix Antoine Tshisekedi prêche les actions à la place des discours

Kinshasa, 03 novembre 2021- Le Chef de l’Etat congolais, Félix Antoine Tshisekedi a, dans son discours du mardi 2 novembre, à Glasgow en Ecosse où se tiennent les assises de la Cop26, appelé ses homologues chefs d’Etats à un réel agissement pour protéger la planète contre le défi du changement climatique.

Défi qui ne saurait être relevé, a-t-il déploré, par les discours et autres statistiques alarmantes mais plutôt, par un réel agissement de leaders et décideurs.

Faisant allusion aux études récemment menées estimant le degré de la température globale entre 4 et 5°C, loin des 2°C prévus par l’Accord de Paris, le Chef de l’État congolais a rappelé à ses pairs la nécessité de concentrer leurs discussions sur la décarbonation de l’économie mondiale et aussi celle de soutenir davantage les pays vulnérables, en particulier ceux d’Afrique, d’Asie ou encore les pays insulaires, à s’adapter aux impacts du changement climatique.

Pour lui, la préservation de la planète ne pourra, en réalité, se matérialiser sans faire preuve de vérité dans la
responsabilité.

“En effet, l’Afrique qui n’émet que très peu de gaz à effet de serre, se voit être l’un des continents les plus vulnérable face à ces
changements, compte-tenu des données climatiques préexistantes, mais également, des réalités socioéconomiques et politiques qui la transcendent”.

Et d’ajouter “cependant, bien que possédant une immense forêt tropicale humide, le Bassin du Congo, qui constitue une part importante de la réponse aux défis climatiques actuels, force est de constater que notre continent ne reçoit pas, en retour de cette contribution, une compensation juste et proportionnelle”.

Ainsi, il a plaidé pour l’application effective de l’Article 9 de l’Accord de Paris stipulant que les pays développés fournissent des ressources financières adéquates pour assister les pays en développement à mettre en œuvre leurs programmes d’adaptation et d’atténuation.

Ceci reste le seul moyen, a-t-il estimé, qui permettra à l’Afrique et à la République Démocratique du Congo, de protéger son écosystème au profit de toute la planète.

Manassé DIBWA

Les plus vus

UNIKIN: Les cadres scientifiques décrètent une grève sèche pour “contraindre” le gouvernement à honorer ses engagements

Kinshasa, 8 août 2022- L'association des cadres scientifiques de l'Université de Kinshasa, réunissant les chefs de travaux et assistants...

Présentation du nouvel évêque de Kisantu : Fridolin Ambongo rappelle à Rose Mutombo une dette laissée par Sele Yalaghuli

Kinshasa, 08 août 2022- Mgr Jean Crispin Kimbeni ki Kanda a été présenté à sa communauté diocésaine par le...

Assemblée nationale : “Je ne saurais accompagner le Bureau dans une forfaiture qui s’apparente à une messe noire”, (Kabund)

Kinshasa, 8 août 2022- Le député national, Jean Marc Kabund boude de nouveau de se présenter au bureau de...

Foot – Léopards de la RDC : Desabre moins coûteux que Cuper

Kinshasa, 8 Août 2022 - Le nouveau patron du staff technique des Léopards de la RDC A, le français...

Foot – Interclubs CAF : Deux clubs congolais exemptés au premier tour

Kinshasa, 8 Août 2022 - A la veille du tirage au sort des compétitions interclubs CAF (La Ligue des...