État de siège en Ituri : Plus de 2 millions des déplacés répartis dans 60 sites (Société civile)

Beni, 25 novembre 2021- La société civile de l’Ituri, province sous état de siège s’inquiète de la situation sécuritaire qui reste jusqu’ici volatile dans cette partie du pays. Cette situation est due par des violences rebelles caractérisées par des tueries des civils, incendie des véhicules et des maisons.

Dans un pont de presse tenu mercredi 24 novembre à Bunia, Dieudonné Losa, coordonnateur de cette structure citoyenne révèle que de plus deux (2) millions des habitants de l’Ituri se sont déplacés et sont répartis dans plus de soixante sites.

“Depuis six mois les province de l’Ituri et du Nord-Kivu, sont sous état de siège. Cependant six mois après les atrocités n’ont pas dit leur dernier mots. L’insécurité qui a pris racine depuis fin 2017 semble s’emplifier du jour le jour. L’on vit au quotidien en Ituri, les tueries, les incendies des maisons et des véhicules par des rebelles, à cela s’ajoute le déplacement massif des habitants qui ont atteint un record de plus de 2 millions avec plus de 60 sites des déplacés sans compter des réfugiés dans des pays étrangers voisins. Ces déplacés sont sans assistance et des enfants ne vont plus à l’école car, elles ont été détruites par des rebelles”, a déclaré Dieudonné Losa, à la presse à Bunia.

Revenant sur les différentes attaques la semaine dernière en Ituri. Dieudonné Losa, explique que 16 attaques des miliciens et forces négatives ont été enregistrées. Parmi ces attaques l’on note celle du site des déplacés de Drodro, à Djugu.Il avance un bilan provisoire de plus de 80 personnes tuées, des portées disparues et des biens pillés au cours de ces différentes attaques.

“L’histoire retiendra que le bilan des atrocités des rebelles pendant le six mois de l’état de siège est très lourd en Ituri. La province se trouve aux abois, le droits humains dont le droit à la vie sont inexistants (…)”, ajoute-t-il.

La société civile qui déplore ces atrocités pendant cette période spéciale de l’état de siège demande au gouvernement congolais de prendre au sérieux la menace des ennemis pour que la paix soit vite rétablie, en Ituri.

Ainsi, elle recommande l’ouverture des enquêtes autour des massacres et traduire en justice certains commandant des troupes qui n’ont pas assisté les personnes en danger dans le site des déplacés à Drodro.

Roger KAKULIRAHI

Les plus vus

Linafoot : Sanga Balende se réveille avec une victoire après 5 matchs

Kinshasa, 18 Janvier 2022- L'unique rencontre de la journée en Ligue Nationale de Football (Linafoot) qui vient de mettre...

RDC–Assassinat de l’ambassadeur de l’Italie : des présumés assassins arrêtés et présentés au gouverneur militaire du Nord-Kivu

Beni, 18 Janvier 2022- Des présumés assassins de l'ambassadeur de l'Italie en RDC, tué dans le village de Kanyamahoro,...

RDC : Depuis son lieu d’exil, Willy Bakonga annonce son adhésion à l’Union sacrée

Kinshasa, 18 janvier 2022- Bénéficiaire d'une grâce présidentielle, Willy Bakonga qui serait à l'extérieur du pays, vient d'annoncer son...

Urgent : Les élus UDPS prennent acte de la démission de Kabund

Kinshasa, 18 janvier 2022- Après les présidents des groupes parlementaires de l'Union sacrée de la Nation, c'est maintenant le...

Butembo : 29 personnes interpellées et 157 machettes récupérées par la Police dans un bouclage

Beni, 18 janvier 2022- Les éléments de la Police/commissariat urbain de la ville de Butembo, au Nord-Kivu, ont encore...