Foot – Rétro 2021 : La gestion de la Fecofa et de la Linafoot toujours calamiteuse

Kinshasa, 28 décembre 2021- De la Fédération Congolaise de Football Association (Fecofa), en passant par la Ligue Nationale de Football (Linafoot), des faits controverses ont caractérisé ces institutions, prouvant à suffisance la mégestion du football congolais.

A la tête de la Fecofa depuis plus des 16 ans, Constant Omari a ouvert la scène par sa démission à la tête de cette institution en juin. Une démission qui a par la suite, après une dizaine des jours, poussé la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) a posé des limites sur sa personnalité, tout en le suspendant de toutes activités sportives pour une durée de 12 mois.

Cela a fait suite aux résultats médiocres enregistrés par les Léopards de la RDC en début de l’année, par une élimination pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Cameroun 2021, dans un groupe composé du Gabon, de la Gambie et de l’Angola et celle de A’ au Championnat d’Afrique des Nations (CHAN), par le Cameroun en 1/4 de finale.

Donatien Tshimanga, premier vice-président qui a pris l’intérim comme président de cette fédération, va démontrer son impuissance dans le dossier Guelord Kanga, qui a opposé le Gabon à la RDC.

Malgré la défaite de la RDC sur ce dossier, dont la Fecofa n’a pas pu prouver par des preuves suffisantes au Tribunal Arbitral des Sports (TAS), les Léopards ont démarré les éliminatoires de la Coupe du Monde Qatar 2022 avec un esprit de la gagne, dans un stade des Martyrs réhabilité avec une pelouse synthétique de la dernière génération.

Avec l’arrivée d’un nouveau sélectionneur à la tête de sa sélection nationale, l’argentin Hector Cuper, et des nouveaux membres du staff technique, comme Shabani Nonda, Roger Hitoto (Ambassadeur du football congolais) ou encore Santos Muntubile, les fauves congolaises se sont procurées la première place du groupe J au détriment du Bénin, de la Tanzanie et Madagascar, qualificatif au barrage de la grand-messe mondiale des nations.

Même si cet exploit a clôturé l’année, la gestion de la Fecofa a été remise en cause par la FIFA, en passant par la CAF. Cette dernière a nommé deux membres dont Dieudonné Sambisele comme chargé des affaires financières et maître Kabeya Mwana Kalala, chargé des affaires juridiques.

Ensemble avec les autres membres du comité, ils ont eu comme mission de contribuer à l’élaboration des textes pour pouvoir permettre le bon déroulement des élections au sein de la Fecofa, prévues en juin/juillet 2022.

Cette même problématique, a paralysé aussi la Linafoot qui, après 4 reports, a été incapable d’organiser une Assemblée générale Extraordinaire et électives pour se trouver de nouveaux dirigeants comme l’a voulu l’Association des dirigeants de football du Congo (ADFCO).

Roland MAKIESE

Les plus vus

Linafoot : Sanga Balende se réveille avec une victoire après 5 matchs

Kinshasa, 18 Janvier 2022- L'unique rencontre de la journée en Ligue Nationale de Football (Linafoot) qui vient de mettre...

RDC–Assassinat de l’ambassadeur de l’Italie : des présumés assassins arrêtés et présentés au gouverneur militaire du Nord-Kivu

Beni, 18 Janvier 2022- Des présumés assassins de l'ambassadeur de l'Italie en RDC, tué dans le village de Kanyamahoro,...

RDC : Depuis son lieu d’exil, Willy Bakonga annonce son adhésion à l’Union sacrée

Kinshasa, 18 janvier 2022- Bénéficiaire d'une grâce présidentielle, Willy Bakonga qui serait à l'extérieur du pays, vient d'annoncer son...

Urgent : Les élus UDPS prennent acte de la démission de Kabund

Kinshasa, 18 janvier 2022- Après les présidents des groupes parlementaires de l'Union sacrée de la Nation, c'est maintenant le...

Butembo : 29 personnes interpellées et 157 machettes récupérées par la Police dans un bouclage

Beni, 18 janvier 2022- Les éléments de la Police/commissariat urbain de la ville de Butembo, au Nord-Kivu, ont encore...