Foot – Rétro 2021 : Les ambassadeurs congolais aux Interclubs CAF limités, le FC Renaissance en voie de disparition

Kinshasa, 28 décembre 2021 – Au cours de l’année 2021, aucun club congolais engagé aux interclubs CAF a pu franchir l’étape des 1/4 de finale. Ils ont laissé des traces négatives décrivant la mauvaise période que traverse le football congolais depuis une décennie.

D’abord, le TP Mazembe en Ligue des Champions CAF n’a pas pu finir 1er dans un groupe composé de Mamelodi sundows d’Afrique du Sud, CR Belouizdad d’Algérie et Al Hilal Ondurman du Soudan. Cela n’était plus arrivé depuis 2012. La même année, les Corbeaux se sont faits éliminer par Amazulu d’Afrique du Sud, même si par la suite, ils ont pu accéder à la phase des groupes de la Coupe de la Confédération.

Son dauphin, l’AS V.Club de Kinshasa a lui aussi été faible en quittant les compétitions CAF, deux fois la même année. D’abord, en phase des groupes de la Ligue des Champions où ils ont laissé filer la qualification au détriment de l’AS Simba de la Tanzanie et de Al Ahly d’Égypte, vainqueur de la compétition la même année. Et en Coupe de la Confédération, éliminé par la modeste équipe sud-africaine de Marumo Gallants.

En coupe de la Confédération, DCMP s’est fait éliminer à l’étape des barrages par Al Ahly Benghazi de la Libye et par l’US Gendarmerie du Niger la même année.

Le théâtre du jamais vu s’est déroulé au championnat national. Avant le départ du coach Florent Ibenge pour la Renaissance Berkane du Maroc, l’AS V.Club, sacré Champion sur terrain a été destitué de son titre dans l’affaire Zao Matutala. Avec dans la foulée, la suspension du président de la Linafoot Bosco Mwehu et de son secrétaire Luzizila par le commission ad hoc montée par la Fecofa. Les deux ont été jugés légers dans la gérance de cette affaire.

Il aurait fallu attendre l’arrivée de la nouvelle présidente, Bestine Kazadi et d’un nouveau coach, le français Dominique Cionçi, ce dernier même si limogé après 2 mois, pour que les Dauphins Noirs retrouvent leur sacre après avoir été passer en appel au Tribunal Arbitral des Sports (TAS).

Cette même scène a supplanté le FC Renaissance du Congo. Pascal Mukuna l’un des cofondateurs de cette formation a laissé son fauteuil du président à Willy Mandala, élu avec la majorité des voix.

Son arrivée va diviser en deux camps ce club (l’un géré par Pascal Mukuna président du conseil d’administration et l’autre par Willy Mandala président du club). D’où, les mauvais résultats enregistrés par les Banas Fibo en championnat national (5 défaites, 5 nuls et 1 victoire).

Roland MAKIESE

Les plus vus

Projet BAD en RDC : Après Zongo, Libenge de nouveau éclairée

Gemena, 25 janvier 2022- La commune rurale de Libenge, à Sud-Ubangi qui vivait dans le noir après plusieurs décennies,...

RDC : Félix Tshisekedi promet l’accompagnement du gouvernement aux résolutions des états généraux de la Communication et Médias

Kinshasa, 25 janvier 2022- Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi a rassuré aux professionnels des médias, en...

RDC : Zacharie Bababaswe invité à présenter “des excuses publiques” à Denis Mukwege

Kinshasa, 26 janvier 2022 - les mouvements citoyens dont ECCHA-RDC, Forum Citoyen, Res Publica et UCEC, invitent l'ancien député...

Mongala : Vers l’annulation du meeting de Fayulu, les manifestations publiques interdites à Lisala

Kinshasa, 25 janvier 2022- Martin Fayulu prévoit se rendre dans la province de la Mongala, où il doit tenir...

RDC : Bemba, Bussa, Kamitatu, Mboso, Bahati, Mende et autres leaders de l’USN réitèrent leur soutien à Fatshi

Kinshasa, 25 janvier 2022- Les présidents et leaders des regroupements politiques membres de l'Union sacrée de la Nation lundi...