Ghana : Jean-Lucien Bussa participe au lancement commercial du Système Panafricain de Paiement et de Règlement

Kinshasa, 13 Janvier 2022- Le ministre du commerce extérieur Jean Lucien Bussa a représenté ce jeudi à Accra, Capitale du Ghana, le président en exercice de l’Union Africaine, Félix Tshisekedi à la cérémonie du lancement commercial du Système Panafricain de Paiement et de Règlement (PAPSS).

Plusieurs hautes personnalités ont pris également part à ces assises placées sous le thème : “Connecter les paiements, accélérer le Commerce de l’Afrique”.

Il s’agit entre autre du Président de la République du Ghana, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, de l’ancien président nigérian, Olusegun Obasanjo, de Mr Issoufou Mahamadou, leader et champion de la ZLECAF, du secrétaire général du secrétariat de la ZLECAF, du représentant de la Banque Afreximbank.

S’exprimant pour le compte du Président de la République, Jean-Lucien Bussa s’est donné le devoir d’expliquer à l’assistance le bienfondé de cet événement ainsi que les difficultés qui entourent l’émergence de la ZLECAF.

Il est à ce jour avéré que parmi les obstacles qui entravent le Commerce intra-africain figure la dépendance vis-à-vis des monnaies tierces dans les transactions transfrontalières. Cela implique inévitablement des coûts élevés et des longs délais lors des opérations de compensation et de règlement des paiements”.

Et d’ajouter : “Le Système Panafricain de Paiement et de Règlement, PAPSS, un des outils sur lequel se fonde la phase opérationnelle de la Zone Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAf), est donc une plateforme conçue pour faciliter les paiements transfrontaliers instantanés en monnaie locale entre les pays africains. Je reste persuadé qu’une fois bien mise en oeuvre, le Système Panafricain de Paiement et de Règlement (PAPSS) aura à concourir sans nul doute à la facilitation des échanges intra-africains.
Tel que l’indique les estimations de l’Afreximbank, la mise en place du Système Panafricain de Paiement et de Règlement (PAPSS) ferait épargner au Continent plus de 5 milliards de dollars de coûts de transaction de paiement par an et formaliserait, en même temps, une part importante de 50 milliards de dollars américains dégagée du commerce informel intra-africain. Ce qui permet de tirer la croissance africaine vers le haut”.

A en croire le ministre congolais du commerce extérieur, ces assises se révèlent comme un outil important des paiements transfrontaliers instantanés en devises locales entre les marchés africains, en simplifiant les transactions frontalières et en réduisant la dépendance aux devises fortes et à même de booster de manière significative le commerce intra-africain.

“ … il nous paraît urgent de capitaliser les convergences à même de permettre aux pays africains de tirer profit de ce Système Panafricain de paiement et de Règlement”, insiste Jean-Lucien Bussa.

Sa mise en œuvre complète devrait permettre au continent d’économiser plus de 5 milliards de dollars américains en coûts de transaction de paiement chaque année.

Ainsi, ce système représente une infrastructure de marché financier révolutionnaire permettant d’effectuer des paiements transfrontaliers en monnaies locales.

Les experts de ce secteur rassurent que PAPSS va servir de plateforme continentale pour le traitement, la compensation et le règlement des paiements commerciaux intra-africains, en s’appuyant sur un système multilatéral de règlement net.

Il y a lieu de noter que l’annonce du lancement opérationnel du Système panafricain de paiement et de règlement (PAPSS) a été faite le 28 septembre 2021, en Egypte, par la Banque africaine d’Import-Export (Afreximbank).

Cédric BEYA

Les plus vus

6e sommet UE – UA : Adolphe Muzito en randonnée diplomatique

Kinshasa, 24 janvier 2022- En prévision de la tenue du 6ème sommet Union européenne- Union-Africaine, l’ex-PM et Leader de...

3 ans de Fatshi : Martin Fayulu voit déjà 2023

Kinshasa, 24 janvier 2022- Sur son compte Twitter, l'opposant Martin Fayulu Madidi a lancé un appel à la population...

Nord-Kivu : un autre militant de la “LUCHA” tué lors d’une répression policière à Beni

Beni 24 janvier 2022- Mumbere Ushindi dodo, c'est le nom du militant du mouvement citoyen Lutte pour le changement...

RDC : “L’alternance démocratique est un bébé que nous avons conçu et avec joie nous lui avons donné vie” (Olive Lembe)

Kinshasa, 24 janvier 2022 - Trois ans jour pour jour, depuis que Joseph Kabila (ancien président de la Rdc)...

Kasaï Central : Une vingtaine de détenus s’évadent au cachot de Tshimbulu

Kinshasa, 24 janvier 2022- Une vingtaine de détenus se sont évadés dimanche 23 janvier 2022 tard dans la soirée...