Répression de la marche de Lubumbashi : Le panel des experts de la société civile exige une enquête internationale et la démission de Kyabula

Kinshasa, 19 Janvier 2022- Dans une déclaration rendue publique ce mercredi, au lendemain de la marche réprimée organisée par la communauté Katangaise à Lubumbashi pour exiger la libération de Ngoy Mulunda, la panel d’experts de la société civile est monté au créneau pour exiger la démission de Jacques Kyabula, gouverneur de la province du Haut-Katanga.

Très remonté par les incidents qui ont été enregistrés lors de cette manifestation, ce groupe a aussi exigé la mise en place d’une commission d’enquête internationale pour établir la responsabilité de toute personne impliquée outre celle du gouverneur.

A peine, les manifestants avaient-ils entamé leur marche, qu’ils ont été brutalement dispersés par la Police usant des gaz lacrymogènes, et ont essuyé des tirs à balles réelles selon des sources sûres et dignes de foi. Plus grave encore, la Police a fait usage des poignards pour blesser les manifestants, parmi lesquels, se trouvait un Députe National en la personne de l’Honorable Matthieu KASUNKA”, fustige le panel des experts.

A en croire le panel des experts de la société civile, le gouverneur Jacques Kyabula est la personne qui a, en dernière minute, instruit au maire de Lubumbashi d’annuler la marche alors qu’il en avait déjà pris acte, motivant ainsi les manifestants à descendre dans les rues.

Ce faisant, tout en condamnant les brutalités policières ainsi ajoute-t-il, l’intolérance politique dont ont été victimes les manifestants, le Panel des Experts de la Société Civile a aussi exprimé toute sa compassion auprès de personnes affectées par ces incidents.

Ce, avant de se joindre également à la revendication, dit-il, légitime de l’ensemble de manifestants de Lubumbashi et de toute personne éprise de justice et d’équité et réclame à son tour la libération du Pasteur Daniel Ngoy Mulunda.

Il y a lieu d’indiquer que cela fait une année que Ngoy Mulunda, ancien président de la CENI a été arrêté à Lubumbash et condamné à 3 ans de prison pour incitation à la haine tribale.

Cédric BEYA

Les plus vus

Nord-Kivu : la société civile appelle au soutien des opérations FARDC-UPDF après la libération de 57 otages à Beni

Beni, 5 décembre 2022- La société civile salue les efforts fournis dans le cadre des opérations conjointes FARDC-UPDF, qui...

OGEFREM : Le DG William Kazumba en visite de travail au siège de l’UCCA au Cameroun

Kinshasa, 5 décembre 2022- Le Directeur Général de l'Office de gestion du fret multimodal (OGEFREM) William Kazumba Mayombo, en...

Linafoot : V club rejoint Maniema Union en tête du classement

Kinshasa, 5 Décembre 2022 - le grand choc de deux grandes familles verts et noirs entre l'AS V.lub de...

Tanganyika : le budget rectificatif de l’exercice 2022 a atteint plus 240 milliards de francs congolais

Kalemie, 5 décembre 2022- Le gouvernement provincial a présenté samedi 03 décembre, à l'Assemblée provinciale le budget rectificatif de...

Nord-Kivu : Un député provincial échappe “miraculeusement” à une tentative d’assassinat

Goma, 5 décembre 2022- Le convoi du député provincial Saidi Balikwisha a été attaqué la soirée du samedi 03...