Beni – Arrestation de Salim Muhammad : des voix s’élèvent pour exiger des audiences publiques

Beni, 29 janvier 2022- C’est officiel, Salim Muhammad, combattant d’Allied Démocratic Forces (ADF), chargé de publication des vidéos des massacres commis par ces rebelles sur des civils est aux arrêts. Celui-ci a été arrêté par des forces armées congolaises près de Mantumbi, dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu, vendredi 28 Janvier 2022.

Cette arrestation suscite des réactions. D’abord le député provincial Alain Siwako, élu du territoire de Beni, qui félicite l’armée pour ce joli coup de filet. Cet élu du peuple souhaite voir être organisée des audiences publiques par la Cour militaire pour découvrir des auteurs intellectuels et les complices de cet élément.

Même son de cloche pour l’ONG Convention pour le Développement de peuple Forestier (CODEPEF/Ituri). Maître Laurent Kyeya, qui en est son coordonnateur appelle aussi le gouvernement congolais à organiser non seulement les audiences pour cet élément, mais aussi d’autres leaders ADF déjà arrêtés.

L’ONG CEPADHO, salue non seulement l’arrestation de cet élément ADF, de nationalité Kenyane très réputé pour ses
propagandes médiatiques dans les réseaux sociaux, caractérisées par la
publication intempestive des images atroces d’exécution des otages
(dits incrédules), et des messages d’incitation de la communauté
musulmane à l’extrémisme violent. Elle pense qu’il était un véritable acteur de l’Etat Islamique.

Ainsi, cette arrestation est une action de grande envergure résultant de la collaboration entre les FARDC et la Population locale.

“De la même manière que notre Organisation a loué les efforts consentis par les Forces et Services de Sécurité Congolais dans les captures récentes de grands terroristes Jordanien Abou Omar et Ougandais Benjamin Kisokeranio, elle se félicite de l’arrestation de Salim Mohamed, ce cadre important à la fois pour l’ADF/MTM, pour ANSAR AL-SUNNA (du MOZAMBIQUE) et pour DAECH/SYRIE-IRAQ dont il était serviteur”, écrit maître Omar Kavota.

Cependant, le CEPADHO espère que la capture de ces terroristes contribuera à la fragilisation de l’ADF/MTM et donnera plus de chance à l’opération de
mutualisation des forces entre FARDC-UPDF, déclenchée depuis le 30 novembre 2021. Elle invite à cette occasion la population à soutenir ces opérations conjointes.

Pour l’instant, Salim Mohammed, est entre les mains des services de sécurité spécialisés pour la poursuite des interrogatoires. Le secteur opérationnel Sokola 1, ne s’est pas encore exprimé à ce sujet. Ce combattant est arrêté après Abu Omar, chargé de formation des ADF à la manipulation des drones et de Benjamin Kisokeranyo, chargé des finances de ce même groupe armé.

Roger KAKULIRAHI

Les plus vus

Nord-Kivu : la société civile appelle au soutien des opérations FARDC-UPDF après la libération de 57 otages à Beni

Beni, 5 décembre 2022- La société civile salue les efforts fournis dans le cadre des opérations conjointes FARDC-UPDF, qui...

OGEFREM : Le DG William Kazumba en visite de travail au siège de l’UCCA au Cameroun

Kinshasa, 5 décembre 2022- Le Directeur Général de l'Office de gestion du fret multimodal (OGEFREM) William Kazumba Mayombo, en...

Linafoot : V club rejoint Maniema Union en tête du classement

Kinshasa, 5 Décembre 2022 - le grand choc de deux grandes familles verts et noirs entre l'AS V.lub de...

Tanganyika : le budget rectificatif de l’exercice 2022 a atteint plus 240 milliards de francs congolais

Kalemie, 5 décembre 2022- Le gouvernement provincial a présenté samedi 03 décembre, à l'Assemblée provinciale le budget rectificatif de...

Nord-Kivu : Un député provincial échappe “miraculeusement” à une tentative d’assassinat

Goma, 5 décembre 2022- Le convoi du député provincial Saidi Balikwisha a été attaqué la soirée du samedi 03...