Environnement : UNIKIS, INERA et CIFOR dénoncent la saisie “irrégulière” de leurs engins par la justice congolaise

Kinshasa, 19 février 2022- La République Démocratique du Congo vient de connaître l’annulation d’un projet financé par la coopération luxembourgeoise à cause d’une saisine irrégulière par la justice congolaise, d’au moins huit (8) véhicules et des groupes électrogènes de l’Union Européenne destinés à la réalisation de plusieurs projets qu’elle finance dans la province de la Tshopo.

Il s’agit notamment des projets Formation, Recherche et Environnement dans la Province de la Tshopo et le Projet nouveaux paysages du Congo mis en œuvre par le Centre de Recherche Forestière International (CIFOR) et ses partenaires. Le Centre de Recherche de Yangambi de l’INERA et l’Université de Kisangani sont les deux principaux partenaires du CIFOR.

Cette saisine irrégulière dénoncée par L’Université de Kisangani, l’INERA et le CIFOR auprès de l’Ordonnateur National du Ministère des Finances et du Bailleur de Fonds ont sérieusement perturbé les activités depuis le mois de novembre 2021, mais surtout tend à détériorer gravement le climat de confiance et le cadre de la coopération internationale.

Selon ces structures, la justice congolaise par le biais des greffiers à Kisangani et à Yangambi, saisi par la requête de Emile Sélémani Rabjabu, qui entretient un litige de longue date avec la société congolaise R&SD sarl, a procédé à la violation de la saisie de ces engins, mais aussi à la tentative saisie-attribution des avoirs sur le compte bancaire du projet FORETS ouvert à la Rawbank.

“Il a pourtant été démontré preuves à l’appui, que les biens saisis n’appartiennent aucunement à la
société R&SD sarl. La Rawbank a pu démontrer que les fonds sur le compte bancaire visé n’appartiennent pas à la société R&SD sarl, mais au projet FORETS”.

Elles regrettent que malgré le retour du bon droit trouvé à la juridiction de Yangambi par le juge ayant ordonnée la levée de la saisie en date du huit janvier 2022, elles ont de nouveau vu en date du 14 février 2022 et contre toute attente, le greffier procéder à la saisie de deux véhicules du projet ainsi que la saisie d’un groupe électrogène.

Condamnant ces actes, ces structures déclarent que ceci contribue à la nuisance de la réputation de toute la province de la Tshopo, et même celle de l’Etat congolais qui est souillé par cette affaire.

Cédric BEYA

Les plus vus

Nord-Kivu : la société civile appelle au soutien des opérations FARDC-UPDF après la libération de 57 otages à Beni

Beni, 5 décembre 2022- La société civile salue les efforts fournis dans le cadre des opérations conjointes FARDC-UPDF, qui...

OGEFREM : Le DG William Kazumba en visite de travail au siège de l’UCCA au Cameroun

Kinshasa, 5 décembre 2022- Le Directeur Général de l'Office de gestion du fret multimodal (OGEFREM) William Kazumba Mayombo, en...

Linafoot : V club rejoint Maniema Union en tête du classement

Kinshasa, 5 Décembre 2022 - le grand choc de deux grandes familles verts et noirs entre l'AS V.lub de...

Tanganyika : le budget rectificatif de l’exercice 2022 a atteint plus 240 milliards de francs congolais

Kalemie, 5 décembre 2022- Le gouvernement provincial a présenté samedi 03 décembre, à l'Assemblée provinciale le budget rectificatif de...

Nord-Kivu : Un député provincial échappe “miraculeusement” à une tentative d’assassinat

Goma, 5 décembre 2022- Le convoi du député provincial Saidi Balikwisha a été attaqué la soirée du samedi 03...