Multiplication des vols à mains armées à Kisangani : Le colonel Floribert Kingombe appelle la population à collaborer avec l’armée

Kinshasa, 19 avril 2022- Face à la recrudescence des cas de vol à mains armées observés dans la ville de Kisangani, le Colonel Floribert Kingombe sollicite la collaboration de la population boyomaise avec les forces de l’ordre pour mettre fin audit phénomène devenu fréquent dans cet espace du territoire congolais.

A l’en croire, au moins 5 cas de vols à mains armées ont été enregistrés dans la ville de Kisangani et une trentaine d’inciviques arrêtés en l’espace d’une semaine. D’où son appel à la population en général, et les conducteurs des motos-taxis en particulier, à collaborer avec les forces de sécurité pour leur permettre de combattre l’insécurité devenue récurrente dans la ville.

Godelieve Omondo, habitante de la ville, souligne que le dernier cas du banditisme est le cambriolage de la résidence d’une vendeuse des bijoux au Mont Kitenge dans la commune de Makiso.

Ces malfrats ont tiré sur une fille de 16 ans et ont emporté plusieurs biens des valeurs”, a-t-elle expliqué.

Parmi eux, a souligné le commandant urbain de la police, au moins une trentaine ont été arrêtés aux alentours du marché Makolongulu et mis à la disposition du ministère public.

Revenant sur les cas des vols à mains armées devenus récurrents à Kisangani, le Colonel Floribert a révélé que cette situation d’insécurité serait consécutive à celle qui prévaut à l’Est du pays.

“Nous sommes une ville qui fait frontière avec le Maniema, qui fait frontière avec le Nord-Kivu ou aussi à travers Bafwasende, nous faisons aussi frontière avec l’Ituri du côté d’Avakubi avec tout ce qui se passe dans l’Ituri, nous ne pouvons que subir les dégâts collatéraux”, a-t-il déclaré.

Ce, en soulignant que la police et les autres partenaires de la sécurité se sont engagés pour rétablir la sécurité dans la région, en traquant les malfrats notamment.

“Nous sommes en étroite collaboration avec nos partenaires sécuritaires, au niveau de l’armée, des renseignements ou de la DGM pour pouvoir rapidement rechercher, mettre la main, neutraliser ces malfrats qui sèment la désolation dans notre ville”, a-t-il indiqué.

Par ailleurs, le Colonel Floribert a sollicité d’avantage des moyens auprès des autorités provinciales pour intensifier les patrouilles afin de neutraliser les inciviques. Il a également exhorté la population à collaborer avec les forces de sécurité car, a-t-il souligné, la sécurité est une affaire de tous.

Manassé DIBWA

Les plus vus

Nord-Kivu : 20 personnes interpellées et des effets militaires récupérés dans un bouclage à Beni

Beni, 21 mai 2024- Au total, 20 personnes ont été interpellées par des éléments de la police nationale congolaise...

RDC-Coup d’Etat raté : Le Sénat formule le vœu de voir les forces de sécurité pérenniser l’effort fourni “pour faire échec à ce genre...

Kinshasa, 21 mai 2024- Le bureau provisoire du Sénat de la RDC salue, dans un communiqué rendu public, mardi...

Tentative de coup d’État en RDC : “Il est fort regrettable que les services de sécurité aient été nargués” (CENCO)

Kananga, 21 mai 2024- Les Archevêques et Évêques membres de la Conférence Épiscopale nationale du Congo (CENCO) ont à...

Kinshasa: les usagers de l’avenue Nguma satisfaits de la reprise du trafic

Kinshasa, 21 mai 2024- Les usagers de l’avenue Nguma, dans la commune de Ngaliema, ont exprimé leur satisfaction lundi...

Coup d’Etat déjoué : Le camp de Kabund exige la lumière sur ce “théâtre grotesque”

Kinshasa, 21 mai 2024 - Des réactions continuent de s'enregistrer après la tentative du coup d’Etat et l’attaque de...