Sommet de Nairobi sur l’insécurité dans la sous-région et en RDC : “Un marché des dupes” (Noël Tshiani)

Kinshasa, 21 avril 2022- La République Démocratie du Congo discute ce jeudi à Nairobi avec ses voisins du Rwanda, Ouganda, Burundi et du Kenya sur la problématique de l’insécurité perpétuelle et grandissante dans sa partie orientale.

Si les partisans du pouvoir actuel approuvent la voix diplomatique plutôt que militaire comme réponse appropriée à l’insécurité à l’Est, d’autres y voient plutôt une faiblesse des dirigeants congolais, qui malgré plusieurs pourparlers sur la question, n’ont toujours pas résolu ce problème et dont les voisins seraient “acteurs”.

Et ce Mini-sommet annoncé ce jeudi à Nairobi pour résoudre cette épineuse question semble avoir mis l’essence sur le feu.

Pour le candidat malheureux à la présidentielle de 2018, le professeur Noël Tshiani, il n’y a aucune ombre de doute que ce sommet est un marché des dupes et dont la RDC se fait tourner en bourrique.

Dans son argumentaire, il indique que la République Démocratique du Congo se trouve seule face tous (Rwanda, Ouganda, Burundi et Kenya) à ces négociations qui devraient décider du sort de la rébellion du M23 qui a refait surface.

Un sommet à Nairobi va réunir le Kenya, l’Ouganda, le Rwanda, la RDC et le Burundi pour déterminer les options à réserver aux demandes du M23. Marché des dupes. La RDC est seule contre tous à ces négociations. Nous ne devons pas accepter les demandes des terroristes”, a souligné Noël Tshiani Muadianvita.

Ce point de vue est également partagé par Georges Kapiamba, président de l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice.

L’ACAJ a rappelé au Président de la République sa demande de ne pas signer tout accord pouvant assurer l’intégration de membres du M23 au sein des forces de défense et sécurité; et d’obtenir de l’Ouganda et Rwanda la remise immédiate des responsables M23, auteurs de crimes graves.

En réaction, l’Etat congolais a affirmé que la réunion de ce jeudi à Nairobi est d’une importance capitale pour la RDC et elle devrait aboutir à un engagement des États membres, avant de souligner qu’en plus des 5 Chefs d’Etats de l’EAC, d’autres partenaires stratégiques de la RDC, dont les USA et la France, sont impliqués dans ce processus.

Il faut préciser que 5 états ont été choisis à cause de leur positionnement entant que voisins de la RDC, mais surtout que la plupart des groupes armés étrangers (ADF, les Forces nationales de libération (FNL) et le Mouvement de la résistance pour un État de droit (RED-Tabara) qui s’affrontent au Sud-Kivu…) sont de ces pays et d’autres groupes armés locaux s’y retranchent.

A titre d’exemple, plus d’un millier de combattants M23 s’étaient retranchés au Rwanda et en Ouganda ; d’où ils revendiquent le respect des accords de Nairobi consacrant la réintégration dans la vie civile pour certains combattants et l’intégration dans l’armée pour d’autres.

Ketate NDEO

Les plus vus

RDC – Fin de formation des commandos : “Nous refusons la trahison… Prenez votre travail avec abnégation et détermination pour protéger nos frères et...

Kinshasa, 23 avril 2024 - Débutée depuis le 17 juin 2023, la formation des commandos a été clôturée le...

RDC : Une enquête révèle la décrue du lac Tanganyika

Kalemie, 23 Avril 2024- Après l'enregistrement d'énormes dégâts causés par des inondations liées à la montée des eaux du...

RDC-securité : Le gouvernement renforce la mobilité des unités de la PNC

Kalemie, 23 avril 2024- Le gouvernement congolais a renforcé, lundi 23 avril, la mobilité des différentes unités de la...

RDC-Erreurs matérielles : 19 députés nationaux réhabilités par la Cour constitutionnelle

Kinshasa, 22 avril 2024- 19 députés nationaux invalidés par la cour constitutionnelle ont été réhabilités, par la Cour constitutionnelle,...

RDC: La SOCODA plaide pour la protection des artistes musiciens et de leurs œuvres auprès de la Première ministre

Bunia, 22 avril 2024- Le président de la Société Congolaise de Droits d'auteurs et des Droits voisins ( SOCODA...