RDC-Securité: “Ça ne sert à rien de nous diviser parce qu’il y a eu autant des morts ici autant des morts là-bas” (Gouverneur Militaire Ituri)

Kinshasa, 18 mai 2022- En marge de la journée nationale des forces armées de la RDC, célébrée chaque 17 mai, le ministre de la communication Patrick Muyaya a convié le gouverneur militaire de l’Ituri le Lieutenant-Général Johny Luboya en séjour de travail à Kinshasa, au briefing avec la presse pour brosser la situation sécuritaire dans cette province sous état de siège depuis plus d’une année actuellement.

Le Gouveneur militaire a assuré qu’actuellement sur les trois missions leurs assignées par le combattant suprême des FARDC, lui et ses éléments sur terrain sont présentement à la deuxième phase des opérations consacrées à la récupération des localités et agglomérations contrôlées par les forces négatives.

Il a affirmé que cette phase est critique d’autant plus que l’ennemi traqué et délogé dans ses centres d’intérêt, vit en errance, se fond dans la population et commet plus d’exactions car difficilement repérable.

Qu’à cela ne tienne, il estime que ce moment devrait plutôt être un temps sensé amené les congolais à l’unité pour trouver des solutions et mettre terme à ces situations atroces.

“Ça ne sert à rien aujourd’hui de nous diviser parce que, voilà il y a eu autant des morts ici, autant de morts là-bas. Prenez toutes les armes du monde, le jour où elles ont eu des problèmes, là où ils ont perdu autant d’hommes et de population, ils se sont unis, ils sont restés en silence, soudés avec beaucoup de dignité pour chercher quelle réponse donnée à ce problème là. De grâce, je vous demande aussi entant que congolais, parce que c’est la seule Armée que nous avons, accompagner nous. C’est vrai que si nous avons de fois, nous ne pouvons pas faire ce que vous voulez qu’on fasse, donnez-nous des conseils et peut-être aussi des remarques, mais soyons ensemble”, a suggéré le Lieutenant-Général.

Pour ceux qui avancent des arguments d’échec sur l’état de siège décrété il.y a de cela une année, il a soutenu que bien des choses ont changé mais aussi que cette situation nécessite du temps pour la terminer définitivement.

Je les laisse dans leur propre appréciation, mais pour une guerre qui dure 20 ans, nous avons encore besoin du temps. C’est vrai, il y a des souffrances atroces, c’est vrai il y a des images, parce que nous on joue trop sur pa perception”.

Le ministre de la communication Patrick Muyaya a de son côté relevé la complexité de cette mission qui met l’armée contre deux fronts d’une part les ADF, groupe terroriste étranger, ciblé  et de l’autre côté, des congolais de la CODECO qui se sont rebellés.

“Lors que le gouvernement parle des ADF, c’est un ennemi terroriste ciblé et étranger. Lorsqu’on parle de CODECO, ça peut être parfois l’enfant d’un de ses collaborateurs ou le cousin. Vous ne le traitez pas de la même manière. Et c’est cela aussi la complexité de la situation lorsque vous devez faire face à vos propres enfants qui se rebellent. Est-ce que vous leur opposé la force militaire de bout en bout, et même si vous l’imposer est-ce vos propres collaborateurs en un moment ne viendront pas vous dire que j’ai perdu un de miens même si c’est un enfant égaré ?”, a relativisé Patrick Muyaya.

Raison pour laquelle, il a fait savoir que le Chef de l’Etat s’est impliqué dans des consultations communautaires devant être une des solutions pour aboutir à la paix.

Entre-temps, il a fait état des discussions que le président de la République mène avec ses pairs de la sous région pour la sécurité des pays membres de la communauté de l’Afrique de l’Est, qui du reste, ont décidé de mutualiser les forces pour traquer tous les groupes armés.

Ainsi, il a réitéré le message du président de la République invitant toues les forces négatives à participer au processus de la paix enclenché notamment à Nairobi, au Kenya, au risque de subir la force de frappe.

Cédric BEYA

Les plus vus

Nord-Kivu : des ADF tendent une 2eme embuscade consécutive sur la route Beni-Kasindi ce lundi

Nord-Kivu, 04 juillet 2022- La situation sécuritaire sur la route Beni-Kasindi, en territoire de Beni au Nord-Kivu, reste préoccupante...

RDC: Le Ministère de santé déclare la fin de la 14è épidémie d’Ebola à l’Equateur

Kinshasa, 4 juillet 2022- Le ministère de la santé publique, hygiène et prévention vient de déclarer, ce lundi, la...

De retour à Kinshasa : Matata Ponyo “était parti pour des soins de santé aux USA” (Proche)

Kinshasa, 4 juillet 2022- Plus d'un mois après son départ aux USA, le président du parti Leadership et Bonne...

Foot – Échec des Léopards : “Les grands rongeurs du football congolais sont le ministère et la fédération” (Verdun Kengete)

Kinshasa, 4 Juillet 2022 - Le niveau du football congolais est dans une pente descendante depuis quelques années. Le...

Église Catholique: Le Saint Père célèbre la messe en rite zaïrois au Vatican

Kinshasa, 4 juillet 2022- C'est en rite zaïrois (congolais) que le Pape François a dit la messe du dimanche...