Mise en accusation de Richard Muyej : “C’est une guerre politicienne” (Avocat)

Kinshasa, 24 juin 2022- La ligne de défense de Richard Muyej est sereine et se dit prête à affronter la justice concernant la mise en accusation du gouverneur titulaire du Lualaba par l’Assemblée provinciale.

Au cours d’un entretien téléphonique accordé à dépêche.cd, l’un des avocats de Richard Mujey souligne qu’ils attendent les pièces de procédure au niveau du parquet pour faire valoir leur moyen de défense.

“Le dossier au niveau du parquet a le principe d’une enquête secrète ou inquisitorial. Nous ne voulons pas nous permettre de révéler ce pourquoi il est accusé. Après le vote de la mise en accusation de l’Assemblée provinciale autorisant le PG près la Cour de cassation d’ouvrir une instruction formelle à l’encontre de notre client, nous n’avons pas reçu les pièces de procédure. Nous sommes astreints à l’obligation de réserve et nous attendons que l’organe poursuivant nous invite et nous allons présenter nos moyens de défense”, a déclaré Maître Modeste Mulumba.

Par ailleurs, il regrette que l’Assemblée provinciale du Lualaba soit transformée en une véritable caisse de résonance politique.

“L’Assemblée provinciale du Lualaba est une véritable caisse de résonance politique de certaines officines juridiques, d’autant plus qu’après l’arrêt RCons 1653 rendu par la cour constitutionnelle, aucune mise en accusation ne peut être retenue contre le gouverneur Richard Mujey”, a-t-il insisté.

Pour lui, cet arrêt est clair qui, poursuit-il, “en dehors de l’intitulé de la résolution 001 du 10 septembre 2021 de l’Assemblée provinciale de Lualaba, qui parle de la mise en accusation, le contenu n’est même pas réglementé par la Constitution, ni par le règlement intérieur de ladite Assemblée”.

Ainsi, il estime que cette Assemblée provinciale s’écarte de sa noble mission principale de voter les édits provinciaux pour penser au développement de la province.

“Mais vous allez vous rendre compte que ladite Assemblée, en lieu et place de cette noble mission constitutionnelle, s’évertue à faire une lutte fratricide, c’est une guerre politicienne”, a-t-il regretté.

Cédric BEYA

Les plus vus

Goma :  5 présumés voleurs présentés à la presse

Goma, 24 septembre 2022- Le Maire adjoint de la ville touristique de Goma, le commissaire supérieur Principal Kapend Kamand...

Goma-Appel à deux journées villes mortes: Les forces de l’ordre et de sécurité instruites à contrecarrer d’éventuelles manifestations

Goma, 24 septembre 2022- Un éventuel bras de fer entre acteurs de la société civile, militants des mouvements citoyens,...

Foot – Stage des Léopards : Desabre annonce des changements pour le prochain match

Kinshasa, 24 Septembre 2022 - Sans doute, des multiples changements seront apportés lors de la prochaine rencontre des Léopards....

Sécurité : “La Monusco quittera la RDC après les élections de 2023” (Félix Tshisekedi)

Kinshasa, 24 septembre 2022- Dans une interview exclusive accordée à nos confrères de la Radio France Internationale et France...

RDC : Félix Tshisekedi se dit confiant pour sa réélection en 2023

Kinshasa, 24 septembre 2022- Le Chef de l'État Félix Tshisekedi se dit confiant pour sa réélection en 2023, grâce...