Dialoguer avec le M23: “Le Président Museveni a donné son opinion sur le sujet qui n’est pas la nôtre” (Patrick Muyaya)

Kinshasa, 19 juillet 2022- Le Porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya a souligné, lundi 18 juillet, devant la presse, à Kinshasa, que la proposition du Président Ougandais Yoweri Museveni appelant la RDC à dialoguer avec le M23 n’est pas un avis partagé avec le gouvernement congolais.

A Kinshasa, renchérit-il, le retrait immédiat de ce groupe armé de la cité de Bunangana, au Nord-Kivu, occupée depuis plus d’un mois demeure la seule et unique condition avant d’envisager toute autre chose.

Ce faisant, le ministre de la communication et médias a, également, révélé que le déplacement des émissaires du Président Tshisekedi à Kampala a été fait sur l’initiative personnelle du Président Ougandais.

“Il faut restituer les choses telles qu’elles sont dans leurs contextes. Lorsque nous sommes partis à Luanda avec le Président de la République, je pense 48 heures plutôt le président Museveni a contacté le président Tshisekedi pour lui demander d’envoyer une délégation pour échanger avec lui sur la situation évidemment à l’Est et pour que ce dernier propose ses pistes de solution. L’initiative d’aller à Kampala n’est une initiative qui est venue de Kinshasa”, a-t-il recadré.

Selon le porte-parole du gouvernement, il n’est pas question de singulariser les discussions avec le M23 qui, souligne-t-il, que ce groupe armé doit se conformer au processus politique de Nairobi.

“Le président Museveni a donné son opinion sur le sujet qui n’est pas la nôtre. Nous, le principe c’est ce qui a été dit à Luanda. Il faut que le M23 et ses suppos retournent aux positions initiales. Nous on a pas besoin de singulariser une quelconque forme de discussion avec un groupe armé, parce que nous avons commencé un processus politique à Nairobi qui implique tous les groupes armés. Pour nous quel qu’il soit ce qui va nous être dit, notre position, elle ne change pas. Il faut quitter Bunagana parce que nous avons convenu d’un cessez le feu à Luanda, et pour le moment nous nous en tenons à cela. Et quoi que l’on dise, avant toute progression, il faut que le M23 et leurs supplétifs et ceux qui les soutiennent quittent Bunangana. Ça c’est une position claire et c’est celle qui a été réitéré au président Museveni. Il a donné ses avis qui ne sont pas les nôtres et nous nous sommes fermes sur ce sujet-là”, a déclaré Patrick Muyaya.

Concernant la présence du Ministre des Infrastructures à la tête de cette délégation, Patrick Muyaya explique qu’au-delà de cette question sécuritaire, ce dernier a également eu des discussions avec le Président Museveni autour des travaux de construction de la route devant relier les deux pays.

Cédric BEYA

Les plus vus

RDC : “La taille du gouvernement sera réduite” (Bahati après échange avec Judith Suminwa)

Kinshasa, 15 avril 2024- L'autorité morale du regroupement AFDC-A Modeste Bahati est d'accord avec la Première Ministre Judith Tukula...

Formation du gouvernement Suminwa : “Ceux qui auront la chance d’être nommés qu’ils réfléchissent sur la manière de répondre aux défis énormes dans un...

Kinshasa, 16 avril 2024 - Vital Kamerhe et ses deux regroupements politiques (A/A UNC et A/VK2018) ont été reçus,...

Formation du gouvernement : Judith Suminwa consulte jusqu’au 19 avril

Kinshasa, 15 avril 2024 : La première ministre de la République démocratique du Congo, Judith Suminwa Tuluka poursuit ses...

Dossier Cardinal Ambongo : “Personne ne peut empêcher le Cardinal de dénoncer les maux qui rongent notre pays” (Martin Fayulu)

Kinshasa, 15 avril 2024 : Empêché d'accéder au salon VIP de l'aéroport international de Ndjili, dimanche 14 avril 2024,...

Crime passionnel : Un ancien vice-ministre du gouvernement FCC-CACH aux arrêts

Kinshasa, 15 avril 2024- Moussa Mondo, ancien vice-ministre des hydrocarbures a passé nuit entre les mains de service de...