Manifestations au Nord-Kivu : La CENCO charge le gouvernement congolais et la Monusco

Goma, 27 Juillet 2022- La conférence Épiscopale nationale du Congo (CENCO) a réagi sur les manifestations qui ont eu lieu dans plusieurs entités de la province du Nord-Kivu.

Dans un communiqué publié, mercredi 27 juillet, la CENCO dit avoir compris la colère des habitants de Goma et Butembo qui, depuis lundi ont manifesté pour exiger le départ de la mission des nations unies pour le maintien de la paix au Congo (Monusco).

Pour cette structure de l’église Catholique, le gouvernement de la RDC et la Monusco ont montré leurs limites dans leur mission de sécuriser les populations exposées jusqu’à présent aux attaques des groupes armés à l’Est du pays.

“La CENCO comprend la colère des compatriotes qui participent à ces manifestations. En outre , comme eux, elle estime que le gouvernement de la République Démocratique du Congo et la Monusco ont montré leurs limites dans leur mission de sécuriser les populations exposées aux attaques des groupes armés en RD Congo. En effet, après plus de deux décennies d’insécurité, les gouvernements qui se sont succédé et les différentes résolutions des nations unies n’ont pas réussi à neutraliser les groupes armés nationaux et internationaux. Ces derniers continuent, en toute impunité, à semer la désolation auprès des populations civiles à l’Est de la République Démocratique du Congo”, déclare la CENCO.

Et d’ajouter que : “Manifester pacifiquement est un droit reconnu à tout citoyen par les instruments internationaux et la constitution de la RDC. En revanche , recourir à la violence ou aux paillages constitue un acte qui ne peut qu’amplifier et pérenniser le mal ainsi que la souffrance des populations. La CENCO condamne fermement toute violence qui a prévalu durant les manifestations de Goma et de Butembo, d’où qu’elle Vienne. Elle exprime ses condoléances et sa proximité aux familles et recommande toutes les personnes décédées à la miséricorde divine”.

La CENCO appelle le gouvernement congolais et la Monusco à diligenter une enquête conjointe afin que les conditions dans lesquelles les scènes de violence et des pillages se sont exercées soient mises en lumière.

Au même moment, elle encourage Kinshasa d’organiser les concertations avec la mission de l’ONU et les organisations de la société civile afin d’établir un diagnostic sur les interventions des uns et des autres portant sur le retour de la paix dans la partie Est du pays.

Enfin, la CENCO invite la population à manifester pacifiquement et cela conformément aux lois du pays.

Signalons qu’après deux jours des manifestations, les activités ont repris dans les villes de Butembo et Goma l’après midi de mercredi 27 juillet mais aussi dans la province du Sud-Kivu, où 4 personnes ont trouvé la mort par électrocution.

Magloire TSONGO

Les plus vus

RDC-Gouvernement : MLC et alliés garantissent à Judith Tukula leur soutien à l’Assemblée nationale

Kinshasa, 15 avril 2024- Avec à sa tête, Jean Pierre Bemba, le regroupement politique MLC et alliés a exprimé,...

RDC-Gouvernement : “Judith Suminwa veut avoir des personnes avec des idées novatrices qui permettront de passer des discours aux actions concrètes” (Julien Paluku)

Kinshasa, 15 avril 2024- Le regroupement politique Bloc 50 que chapeaute Julien Paluku s'est dit impressionné par la maîtrise...

Guerre du M23 : “Nous n’allons pas abandonner” (Christian Tshiwewe)

Goma, 15 Avril 2024- Alors que les rebelles du M23 soutenus par les Forces de défense du Rwanda (RDF)...

Guerre du M23 : “Nous n’allons pas abandonner” (Christian Tshiwewe)

Goma, 15 Avril 2024: Alors que les rebelles du M23 soutenus par les Forces de défense du Rwanda (RDF)...

RDC : “La taille du gouvernement sera réduite” (Bahati après échange avec Judith Suminwa)

Kinshasa, 15 avril 2024- L'autorité morale du regroupement AFDC-A Modeste Bahati est d'accord avec la Première Ministre Judith Tukula...