Manifestations contre la Monusco : JP LaCroix précipitamment dépêché à Kinshasa

Kinshasa, 30 juillet 2022- Le secrétaire général adjoint de l’ONU en charge des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, séjourne à Kinshasa, Capitale de la République Démocratique du Congo, à la suite des manifestations qui ont eu lieu à l’Est du pays contre la mission onusienne.

Les manifestants exigent le départ de la Monusco, près de 23 ans après, alors que la situation sécuritaire ne fait que s’empirer.

A Kinshasa, JP LaCroix a d’abord échangé ce samedi avec les présidents de deux chambres du Parlement congolais.

Ensemble, ils ont évalué les dégâts causés par ces manifestants, dont selon le gouvernement congolais, près de 30 congolais ont trouvé la mort et certains casques bleus y compris.

Accompagné de la représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU, Bintou Keita et de son adjoint, Khassim Diagne, JP Lacroix a réitéré à Christophe Mboso et à Bahati Lukwebo la détermination des Nations unies à ramener la paix et la stabilité dans la partie orientale du Congo.

“La Monusco souhaite créer des conditions du retour de l’autorité de l’Etat pour qu’elle puisse elle-même partir”, a-t-il indiqué, avant de souligner que c’est le sens du plan de transition qui a été discuté avec le gouvernement congolais.

“Nous souhaitons que ce plan soit mis en œuvre avec des efforts nécessaires, de part et d’autre, dans les domaines civil et de la sécurité”, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU est favorable au déploiement de la force régionale de la Communauté de l’Afrique de l’Est. Il a ainsi salué les initiatives menées par les présidents kenyan et angolais, qui contribuent à la résolution de la crise sécuritaire dans l’Est de la RDC.

Nous avons souligné l’importance des efforts diplomatiques qui sont conduits sous l’égide du Kenya et de l’Angola, parce que cette crise a une forte dimension régionale évidente. Il était absolument important que les décisions qui ont été prises dans le cadre de ces deux processus diplomatiques soient mises en œuvre rapidement ; que ce soit par la force régionale, que ce soit les efforts en matière de désarmement des groupes, que ce soit la mise en oeuvre d’un mécanisme de vérification de sécurité renforcée au niveau de l’Est du Congo”, a-t-il déclaré, avant d’estimer qu’il est important que les Nations unies et les autorités congolaises puissent communiquer de manière unie, en mettant un accent sur les efforts et les résultats positifs enregistrés, sans cacher les faiblesses, afin de rassurer la population.

Selon un analyste, l’arrivée de Lacroix a Kinshasa est jugée précipitée, du fait que tous les congolais ont tourné le dos à la mission onusienne, cherchant une nouvelle alternative pour le retour de la paix à l’Est de la RDC.

Makambo Bernetel

Les plus vus

LINAFOOT – Play-offs : Mazembe remporte le classique congolais

Kinshasa, 14 Avril 2024 - Le TP Mazembe a été plus fort dans le classique congolais. Il s'est imposé...

RDC-Gouvernement Suminwa : Félix Tshisekedi compte avoir des personnes expérimentées avec une forte probité (Sama Lukonde)

Kinshasa, 14 avril 2024- Dans le cadre des discussions pour la formation de son Gouvernement, la Cheffe de l'Exécutif...

Urgent : Ancien joueur de Mazembe, Rainford Kalaba n’est plus !

Kinshasa, 13 Avril 2024 - C'est une nouvelle terrifiante qui vient de frapper le monde sportif ce samedi. L'ancien...

RDC: GLM Talk est de retour avec un nouvel épisode qui promet d’être tout aussi enrichissant et captivant (Communiqué)

Kinshasa,12 avril 2024-Après le grand succès des deux premiers épisodes, GLM Talk est de retour avec un nouvel épisode...

Beni : Près de 10 morts dans une série d’attaques dans les quartiers périphériques de la commune de Mulekera

Beni, 13 Avril 2024- Près de 10 civils ont été tués par des combattants d'Allied Democratic Forces (ADF) dans...