Sécurité-“Violations répétées” du territoire congolais : Le CLC Goma soumet ses préoccupations au mécanisme conjoint de vérification de la CIRGL

Goma, 9 août 2022- Le comité laïc de coordination (CLC) diocèse de Goma a échangé lundi 08 août, avec le mécanisme conjoint de vérification de la communauté internationale pour la région des grands-lacs (MCVE-CIRGL). Il était question pour les deux parties de discuter sur la situation sécuritaire et surtout l’occupation des certaines localités du Nord-Kivu par le M23.

A l’issue de ces échanges , le CLC a fait part au MCVE-CIRGL de ses vives préoccupations par rapport aux violations répétées du territoire congolais par des pays voisins.

Selon Jackson Kitambala, coordinateur de la CLC diocèse de Goma, les deux parties se sont mis d’accord sur la nécessité de tout mettre en oeuvre pour faire respecter l’intégrité territoriale de la République Démocratique du Congo mais également d’élargir les discussions aux différentes couches de la population non seulement expliquer le mandat du mécanisme conjoint de vérification de la CIRGL mais aussi écouter ce que pense la population du Nord-Kivu.

“[…] Après avoir saisi le mécanisme conjoint de vérification de la CIRGL par rapport à la situation sécuritaire et humanitaire qui prévaut à l’Est de la RDC, le CLC a été invitée dans une réunion d’échange avec l’équipe du MCVE-CIRGL dans la ville de Goma. Nous avons fait part au MCVE-CIRGL de ses vives préoccupations par aux violations répétées de l’intégrité territoriale de la RDC par des pays de la sous-région confirmée par plusieurs sources sauf le MCVE-CIRGL, ce qui n’est pas de nature à favoriser une paix durable dans la région”, a indiqué Jackson Kitambala.

Et d’ajouter que: “L’équipe du MCVE-CIRGL a tenu à expliquer son mandat , ses réalisations ainsi que ses limites , tout en précisant que ses rapports permettent aux Etats membres et aux autres partenaires de contribuer à résoudre les problèmes liés à la sécurité dans la région. Le MCVE-CIRGL a en outre promis à la population congolaise une amélioration des conditions sécuritaires dans la sous-région grâce à ses rapports faits aux d’Etats”, a-t-il ajouté.

Pour rappel, des experts de l’organisation des Nations-Unies ont ciblé le Rwanda d’avoir appuyé les rebelles du M23 dans les territoires de Nyiragongo et Rutshuru, au Nord-Kivu.

Dans un rapport publié en début du mois d’août, l’ONU souligne que plusieurs soldats Rwandais ont été visibles dans les rangs du M23 qui, depuis un mois occupe la localité de Bunagana.

Magloire TSONGO

Les plus vus

RDC : “La taille du gouvernement sera réduite” (Bahati après échange avec Judith Suminwa)

Kinshasa, 15 avril 2024- L'autorité morale du regroupement AFDC-A Modeste Bahati est d'accord avec la Première Ministre Judith Tukula...

Formation du gouvernement Suminwa : “Ceux qui auront la chance d’être nommés qu’ils réfléchissent sur la manière de répondre aux défis énormes dans un...

Kinshasa, 16 avril 2024 - Vital Kamerhe et ses deux regroupements politiques (A/A UNC et A/VK2018) ont été reçus,...

Formation du gouvernement : Judith Suminwa consulte jusqu’au 19 avril

Kinshasa, 15 avril 2024 : La première ministre de la République démocratique du Congo, Judith Suminwa Tuluka poursuit ses...

Dossier Cardinal Ambongo : “Personne ne peut empêcher le Cardinal de dénoncer les maux qui rongent notre pays” (Martin Fayulu)

Kinshasa, 15 avril 2024 : Empêché d'accéder au salon VIP de l'aéroport international de Ndjili, dimanche 14 avril 2024,...

Crime passionnel : Un ancien vice-ministre du gouvernement FCC-CACH aux arrêts

Kinshasa, 15 avril 2024- Moussa Mondo, ancien vice-ministre des hydrocarbures a passé nuit entre les mains de service de...