M23 au Nord-Kivu: la société civile de Rutshuru envisage une marche jusqu’à Goma pour interpeller le gouvernement

Goma, 11 août 2022- La société civile forces vives du territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu, projette d’organiser une marche pacifique jusqu’à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu pour interpeller les autorités de la République Démocratique du Congo sur la présence des rebelles du M23.

Dans une déclaration publiée mercredi 10 août, cette structure non gouvernementale dit avoir constaté le silence notoire du gouvernement congolais sur la guerre imposée aux populations de Rutshuru par les terroristes du M23 et leurs alliés.

Selon elle, les forces armées de la RDC (FARDC) ne mènent plus des attaques contre les positions de l’ennemi qui, depuis plus d’un mois occupe la cité frontalière de Bunagana.

[…] La société civile réunie ce mercredi à Rutshuru constate avec consternation un silence notoire du gouvernement congolais quant à la guerre qui nous décime par le soi-disant M23 et leurs alliés. Nous remarquons avec amertume le fait que nos militaires FARDC n’attaquent pas les terroristes M23 et n’attendent passivement que l’ennemi les attaque et cela avec comme conséquence les meurtres, viols et déplacements massifs de la population dans des sites collectifs dans une situation humanitaire précaire”, explique-t-elle.

Ainsi, la société civile appelle la population à se mettre en ordre en attendant un mot d’ordre dans un bref délai pour des actions pacifiques.

[…] Étant fatigué de cette attitude qui nous oblige de vivre le calvaire ci-haut cité, la population du territoire de Rutshuru, nous projetons organiser une marche pacifique de Rutshuru à Goma, qui va se solder par un sit-in au gouvernorat de la province du Nord-Kivu. A cela, nous appelons la population d’attendre un mot d’ordre pour des actions éventuelles dans un bref délai”, précise la société civile.

Notons que les terroristes du M23 occupent la cité frontalière de Bunagana, en territoire de Rutshuru, depuis le 13 juin 2022.

Ceux-ci y sèment terreur et désolation à l’endroit des populations civiles. En début du mois d’août , un groupe d’experts de l’organisation des Nations-Unies a rendu public un rapport qui cite le Rwanda pour avoir soutenu les rebelles lors des récentes attaques contre les positions de l’armée congolaise.

Selon ce rapport, Kigali soutient en minutions les rebelles du M23 dans plusieurs villages du territoire de Rutshuru.

Magloire TSONGO

Les plus vus

Goma :  5 présumés voleurs présentés à la presse

Goma, 24 septembre 2022- Le Maire adjoint de la ville touristique de Goma, le commissaire supérieur Principal Kapend Kamand...

Goma-Appel à deux journées villes mortes: Les forces de l’ordre et de sécurité instruites à contrecarrer d’éventuelles manifestations

Goma, 24 septembre 2022- Un éventuel bras de fer entre acteurs de la société civile, militants des mouvements citoyens,...

Foot – Stage des Léopards : Desabre annonce des changements pour le prochain match

Kinshasa, 24 Septembre 2022 - Sans doute, des multiples changements seront apportés lors de la prochaine rencontre des Léopards....

Sécurité : “La Monusco quittera la RDC après les élections de 2023” (Félix Tshisekedi)

Kinshasa, 24 septembre 2022- Dans une interview exclusive accordée à nos confrères de la Radio France Internationale et France...

RDC : Félix Tshisekedi se dit confiant pour sa réélection en 2023

Kinshasa, 24 septembre 2022- Le Chef de l'État Félix Tshisekedi se dit confiant pour sa réélection en 2023, grâce...