Échauffourées à Butembo : Le gouverneur juge “intolérable et inacceptable” la récupération de la situation par les tireurs des ficelles

Beni, 14 août 2022- Le Gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu Constant Ndima a afin briser le silence face aux manifestations anti-Monusco ainsi que les attaques contre les forces de sécurité et de défense observées en ville de Butembo depuis mardi 10 août.

Dans un communiqué officiel rendu public, samedi 13 août, le Gouverneur de province juge “d’intolérables et inacceptables” la récupération de la situation par les tireurs de ficelles à travers les attaques armées contre les forces de défense et de sécurité.

Ce, avant de soutenir que ces dernières accomplissent leur mission constitutionnelle, légale, citoyenne et régalienne.

“Il est regrettable de constater que ces groupes mai-mai qui avaient pris les armes pour combattre les agresseurs de notre pays et les ennemis de la population servent de supplétifs aux terroristes d’ADF/MTM. Le cas de l’attaque le 10 août de la prison de Kakwangura de Butembo où ils ont opéré ensemble et tué deux policiers et blessé un militaire FARDC, tous de gardes, et provoqué l’évasion de plus de 800 détenus, confirme cette collaboration machiavélique et criminelle. L’attaque du 12 août ayant coûté la vie à 5 policiers dont le commandant second de la Leni, l’incendie de 3 jeeps de la police et la disparition de 8 armes AK-47, une arme PKM RPG7, une lance roquette et un pistolet, sans oublier le lynchage d’un policier constitue des actes criminels insupportable et inacceptable”, lit-on dans ce document.

Face à cette situation préoccupante et inimaginable, le Gouverneur militaire du Nord-Kivu, appelle la population et surtout les mouvements citoyens à se désolidariser des groupes armés et à cesser immédiatement avec les manifestations qui frisent les émeutes et qui profitent non pas à la population mais à l’ennemi.

Il demande aux forces de défense et de sécurité de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour interdire toutes les manifestations sur la voie publique et rétablir l’ordre.

Aussi, de mettre hors état de nuire toute personne ou groupe de personnes qui se rendra coupable des actes criminels décriés et de les déférés devant les juridictions compétentes pour subir la rigueur de la loi.

Roger KAKULIRAHI

Les plus vus

Goma :  5 présumés voleurs présentés à la presse

Goma, 24 septembre 2022- Le Maire adjoint de la ville touristique de Goma, le commissaire supérieur Principal Kapend Kamand...

Goma-Appel à deux journées villes mortes: Les forces de l’ordre et de sécurité instruites à contrecarrer d’éventuelles manifestations

Goma, 24 septembre 2022- Un éventuel bras de fer entre acteurs de la société civile, militants des mouvements citoyens,...

Foot – Stage des Léopards : Desabre annonce des changements pour le prochain match

Kinshasa, 24 Septembre 2022 - Sans doute, des multiples changements seront apportés lors de la prochaine rencontre des Léopards....

Sécurité : “La Monusco quittera la RDC après les élections de 2023” (Félix Tshisekedi)

Kinshasa, 24 septembre 2022- Dans une interview exclusive accordée à nos confrères de la Radio France Internationale et France...

RDC : Félix Tshisekedi se dit confiant pour sa réélection en 2023

Kinshasa, 24 septembre 2022- Le Chef de l'État Félix Tshisekedi se dit confiant pour sa réélection en 2023, grâce...