Beni : le cachot de la PNC et l’auditorat militaire ravagés par un incendie d’origine inconnue à Oïcha

Beni, 19 août 2022- Le bureau de la police nationale congolaise (PNC), et de l’auditorat militaire dans la commune rurale d’Oïcha, chef-lieu du territoire de Beni (Nord-Kivu) ont été ravagés la nuit du jeudi à ce vendredi 19 août 2022, par un incendie d’origine inconnue.

D’après plusieurs sources dans la zone, trois (3) détenus se sont évadés et 6 armes du type AK-47, qui étaient gardées dans l’entrepôt près de cette prison ont aussi été réduites en cendre. Cette information est confirmée par Nikolas Kikuku, Bourgmeste de cette commune rurale. Cette autorité pense que cet incendie serait venu d’un circuit électrique.

Darius Syayira, rapporteur de la société civile locale regrette que la destination des locataires de ces cachots demeure méconnue. “Seule la PNC peut en savoir plus”, dit-il à la presse.

Cet incendie a créé une psychose dans le chef des civils habitant aux alentours de ce Bureau. Ces derniers ont cru à une attaque ADF.

Roger KAKULIRAHI

Les plus vus

Nord-Kivu- Election des senateurs: La campagne électorale débute ce mercredi (Communiqué )

Goma, 21 mai 2024- Le bureau de l'Assemblée provinciale du Nord-Kivu convoque les députés à une séance plénière, mercredi...

Foot – Liste des Léopards : À la découverte de 3 nouveaux venus

Kinshasa, 21 Mai 2024 - Trois nouveaux visages seront découverts dans la tanière de la RDC lors du prochain...

Ituri : La carence d’eau potable à la base des maladies hydriques à Mambasa

Bunia, le 21 mai 2024 - Plusieurs cas des maladies d'origine hydriques sont enregistrés ces jours dans les villages...

Ituri : La carence d’eau potable à la base des maladies hydriques à Mambasa

Bunia, 21 mai 2024 - Plusieurs cas des maladies d'origine hydriques sont enregistrés ces jours dans les villages des...

Nord-Kivu : 20 personnes interpellées et des effets militaires récupérés dans un bouclage à Beni

Beni, 21 mai 2024- Au total, 20 personnes ont été interpellées par des éléments de la police nationale congolaise...