Insécurité au Nord-Kivu : Constant Ndima obtient l’annulation de la marche de ce lundi

Goma, 21 août 2022- La société civile forces vives du territoire de Rutshuru a décidé d’annuler sa marche de lundi 22 août, pour manifester contre la passivité des forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) dans la traque des rebelles du M23, dans la province du Nord-Kivu.

Cette décision est intervenue après la rencontre des acteurs de la société civile avec le Gouverneur militaire du Nord-Kivu, dans le territoire de Rutshuru.

Sur place, le lieutenant-General Ndima Kongba Constant a été attentif aux doléances de la population via les forces vives de cette partie de la RDC en proie à l’insécurité. Pour l’autorité provinciale, il est indélicat que des gens se déplacent à pieds et sans logistique de Rutshuru jusqu’à Goma.

“Nous nous sommes adressés à nos compatriotes et ils nous ont compris. Vous savez, mettre toute une population sur la route de plus au moins 75 kilomètres avec tous les enfants et tout ce monde qui doit se déplacer ? Comment ça va se passer ? Les organisateurs avaient-ils prévu les dispositifs de sécurité pour la population qui se déplace ? Est-ce qu’il y a de l’eau ? De la nourriture ? On ne doit pas faire de cette façon. Moi, je crois, ile doivent patienter, voir leur armée à l’œuvre”, a précisé Ndima Kongba Constant.

Et d’ajouter que: “Je sais que vous êtes fatigués de rester ici, loin de vos champs et de vos maisons. Votre armée fera tout pour que vous retourniez le plus vite”, rassure-t-il.

Dans leur mémorandum, la société civile forces vives de Rutshuru dit attendre les résultats escomptés dans le territoire de Rutshuru et surtout voir la pression sur les rebelles du M23 qui, depuis plusieurs semaines occupent la cité frontalière de Bunagana. A défaut, cette structure citoyenne pensera à d’autres stratégies pour interpeller Félix Tshisekedi Tshilombo.

Dans la ville de Goma, Chef-lieu du Nord-Kivu, des militants et mouvements citoyens se mettent déjà en ordre de bataille pour se joindre à cette manifestation qui devait se suivre d’un sit-in au gouvernorat de province.

Pour rappel , l’Est de la République Démocratique du Congo est secoué actuellement par plusieurs groupes armés locaux et étrangers. C’est par exemple les rebelles du M23 soutenus militeraiment par le Rwanda ainsi que les forces démocratiques alliées (ADF), une rébellion Ougandaise qui déstabilise le territoire de Beni et Irumu.

Magloire TSONGO

Les plus vus

Assemblée nationale : “Un député national touche, tout avantage confondu, 14 millions de FC” (Vital Kamerhe)

Kinshasa, 15 juin 2024- La plénière de clôture de la session ordinaire de mars à l'Assemblée nationale a effectivement...

Foot: V. Club soulève le trophée de la 58e coupe du Congo 

Kinshasa, 15 Juin 2024 - La 58è édition de la coupe du Congo appartient à l'A V.Club. Les Dauphins...

RDC : Felix Tshisekedi annonce un suivi et une évaluation de chaque membre du gouvernement à intervalle de trois mois

Kinshasa, 15 juin 2024 - En vue de s’assurer de l’efficacité des membres du gouvernement Suminwa, il est prévu...

RDC-Sécurité : Les officiers l’inspection générale de la police formés sur les techniques d’enquête judiciaire

Kinshasa, 15 juin 2024 - L'inspection Générale de la Police nationale congolaise (IGPNC) a remis des brevets, vendredi 14...

RDC : Qui est Léonnie Kandolo, la nouvelle ministre du Genre, famille et enfant ?

Kinshasa, 14 juin 2024 - Le ministère du Genre, famille et enfant connaît désormais une nouvelle locataire. Il s’agit...