Rentrée parlementaire : “Le blanchiment des capitaux sont des fléaux qui entravent la croissance économique et mettent en mal la gouvernance dans notre pays” (Mboso)

Kinshasa, 16 septembre 2022- Les élus nationaux ont repris le chemin du Palais du peuple pour la session ordinaire de septembre.

Dans son allocution à l’occasion de la rentrée parlementaire, le président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso N’kodia a fait savoir qu’au cours de cette session ordinaire, la priorité sera accordée à l’examen et au vote de la loi de finances de l’exercice 2023.

Christophe Mboso exhorte par ailleurs le gouvernement à poursuivre avec la politique de la diversification de l’économie nationale en s’appuyant sur les secteurs porteurs de croissance.

“Au-delà de la mobilisation des ressources prévues dans la loi de finances de l’exercice 2023 et des opportunités qu’offrent les sources de financements innovants, j’exhorte le Gouvernement à continuer à
poursuivre la politique de la diversification de l’économie nationale en s’appuyant sur les secteurs porteurs de croissance, notamment la relance du secteur agricole, la réhabilitation continue des infrastructures de base et des routes de desserte agricole ainsi que l’électrification rurale”, a déclaré le speaker de la chambre basse du Parlement.

Au gouvernement de la République, il demande en outre de prévoir dans le projet de loi de finances de l’exercice 2023, des ressources suffisantes pour le financement des projets à impact rapide sur la production intérieure des denrées alimentaires de consommation courante et des appuis budgétaires aux structures nationales de recherche agronomique.

De la lutte contre la corruption

Toujours dans son allocution, Christophe Mboso a indiqué qu’il ressort, après échanges avec certains citoyens, que les Congolais attendent de leur classe politique dont leurs élus, l’examen et l’adoption des lois et un budget qui ont un impact réel sur leur vécu quotidien.

“Nos compatriotes, dont la grande majorité est encore confrontée aux besoins existentiels, se préoccupent plus des problèmes liés à la sécurité alimentaire, à la santé, à l’éducation, à l’accès à l’eau potable et à l’électricité, à la sécurité, à la qualité des infrastructures de base, à l’amélioration du climat des affaires et à la lutte contre la corruption, la criminalité organisée dont le blanchiment des capitaux”, a-t-il déclaré, ajoutant que selon lui, l’une des causes principales de cette situation est connue la “corruption”.

Comme je n’ai cessé de le rappeler, la corruption et le blanchiment des capitaux sont des fléaux qui entravent la croissance économique et mettent en mal la gouvernance dans notre pays. Ils constituent des menaces contre la paix, la sécurité, la stabilité des institutions, le système financier international et national, ainsi que les valeurs démocratiques”, a dit Modo N’Kodia.

Et d’ajouter: “Ils faussent les règles des marchés. Ils privent le Trésor public des ressources financières nécessaires à la mise en œuvre des actions prioritaires pour le développement durable de notre pays et du social des Congolais”.

En outre, le président de l’Assemblée nationale a annoncé jeudi que sa chambre poursuivra pendant cette session l’examen de la proposition de loi modifiant et complétant le Décret du 30 janvier 1940 portant Code pénal. Ce, en vue de renforcer les dispositions répressives contre la corruption.

La Rédaction

Les plus vus

Tentative de coup d’État en RDC : “Il est fort regrettable que les services de sécurité aient été nargués” (CENCO)

Kananga, 21 mai 2024- Les Archevêques et Évêques membres de la Conférence Épiscopale nationale du Congo (CENCO) ont à...

Kinshasa: les usagers de l’avenue Nguma satisfaits de la reprise du trafic

Kinshasa, 21 mai 2024- Les usagers de l’avenue Nguma, dans la commune de Ngaliema, ont exprimé leur satisfaction lundi...

Coup d’Etat déjoué : Le camp de Kabund exige la lumière sur ce “théâtre grotesque”

Kinshasa, 21 mai 2024 - Des réactions continuent de s'enregistrer après la tentative du coup d’Etat et l’attaque de...

RDC : Annulation de l’élection du gouverneur du Kongo central

Kinshasa, 20 mai 2024- L'élection de Grâce Bilolo en qualité du gouverneur de la province du Kongo central a...

Tentative de coup d’Etat déjouée et attaque de la résidence de Kamerhe : les députés nationaux de A/A UNC et A/VK 2018 appellent la...

Kinshasa, 20 mai 2024 - La tentative de coup d’Etat déjouée ainsi que l'attaque de la résidence de Vital...