Etat de siège au Nord-Kivu : La société civile envisage “l’incivisme fiscal” pour interpeller Kinshasa

Goma, 20 septembre 2022- 24 heures avant l’arrivée du Premier ministre de la RDC dans la ville touristique de Goma, la coordination de la société civile envisage “l’incivisme fiscal” et la désobéissance civile pour interpeller Kinshasa à mettre fin aux massacres des civils dans la partie Est du pays.

Dans une conférence de presse ce mardi à Goma, John Banyene son président, dit ne pas comprendre la baisse de la tendance défensive des forces armées de la RDC sur la ligne de front. En outre, la société civile appelle le président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo à convoquer le plus urgemment possible, la « table ronde » avec les couches sociales sur la levée de l’état de siège au Nord-Kivu.

“[…]En ce qui concerne l’état de siège, il a été décrété pour aider à rétablir la paix et la sécurité, mais au lieu que la situation sécuritaire s’améliore, ça ne fait que s’empirer. Et là, nous sommes entrain d’interpeller encore le Chef de l’Etat en tant que commandant suprême des FARDC et de la Police de convoquer le plus urgemment possible la table ronde afin qu’on puisse tabler sur la levée de l’état de siège. Nous allons suivre également l’incivisme fiscal ou la désobéissance parce que c’est inconcevable si nous sommes dans un pays, un pays qui se respecte où nous payons des taxes ; on se demande pourquoi la population n’est pas considérée. Pendant cet état de siège, on ne comprend plus rien. La maximisation des recettes c’est une bonne chose, mais ça devrait aller aux besoins de la population et vous savez le besoin primordial de la population, c’est la restauration de la paix et la sécurité. S’ils veulent que nous puissions continuer à payer les impôts et les taxes, ils doivent nous garantir la paix et la sécurité”, laisse-t-il entendre.

Dans son dernier rapport, la société civile forces vives du Nord-Kivu a avancé un chiffre accablant des personnes tuées dans les régions de Béni et Rutshuru, à l’Est du pays. Aujourd’hui, plus de 12.000 personnes ont été abattues par les rebelles issues de l’Ouganda et du Rwanda.

Magloire TSONGO

Les plus vus

Climat: La pré-COP27 démarre ce lundi à Kinshasa

Kinshasa, 3 octobre 2022- La ville province de Kinshasa organise à partir de ce lundi au mercredi 5 octobre...

Foot – Tirage au sort CHAN 2023 : La RDC dans le groupe B

Kinshasa, 2 Octobre 2022 - La Confédération Africaine de Football Association (CAF) vient de procéder, la soirée de samedi...

Meurtre d’un casque bleu au Sud-Kivu : Le gouvernement congolais condamne l’attaque

Kinshasa, 01 octobre 2022- Le Gouvernement congolais a exprimé sa solidarité à la mission des Nations-Unies pour la stabilisation...

Santé : Plus de test Covid-19 pour des voyageurs vaccinés

Kinshasa, 01 octobre 2022- Le ministre de la santé publique, hygiène et prévention, Jean Jacques Mbungani a annoncé, vendredi...

Beni : 16 morts et deux motos brûlés par les ADF près de Bulongo

Beni, 1 octobre 2022- Les présumés rebelles ougandais d'ADF ont attaqué dans la nuit du vendredi à ce samedi...