Tensions RDC – Rwanda : “Les Congolais se demandent de quelles FDLR parle-t-on ? Quel est le mètre carré du territoire rwandais occupé par ces fantomatiques FDLR ?” (Fatshi à l’ONU)

Kinshasa, 21 septembre 2022- Pendant que le Rwanda parle sans preuve au sujet du soutien de la RDC aux rebelles FDLR, son voisin la République Démocratique du Congo a des arguments pour justifier le soutien de Kigali au mouvement terroriste dit M23.

De ce fait, Félix Antoine Tshisekedi, Chef de l’État congolais, dans son discours prononcé à New-York à l’occasion de la 77e session de l’Assemblée générale de l’ONU, n’a pas caché sa langue pour éclairer la lanterne de tous à ce sujet.

“De même, je soutiens que la prétendue collaboration que certains officiels congolais entretiendraient avec les opposants rwandais des Forces Démocratique pour la Libération du Rwanda, FDLR, dont se servent les dirigeants rwandais pour justifier les agressions répétées de la RDC est un alibi qui n’est corroboré par aucun fait avéré sur le terrain. En effet, les FDLR ont été décapitées et réduites à néant par les Forces Armées de la RDC, FARDC, en étroite collaboration avec l’Armée rwandaise dans le cadre des opérations conjointes menées au cours de dernières années. La RDC a rapatrié plusieurs éléments des FDLR et leurs familles”, a dit d’entrée Félix Tshisekedi.

Ce, avant d’ajouter : “Dès lors, les Congolais se demandent de quelles FDLR parle-t-on ? Quel est le mètre carré du territoire rwandais occupé par ces fantomatiques FDLR ? A quel lieu précis du sol rwandais a-t-on vu un jour un seul soldat congolais ? Quoiqu’il en soit la RDC reste disponible pour toute action répressive contre tout groupe armé qui tenterait de troubler la paix et la sécurité dans un pays voisin et dans la région des Grands Lacs. Monsieur le Président, le Peuple congolais demande aux Nations Unies, à l’Union Africaine, aux Communautés régionales africaines et aux partenaires de la RDC de ne plus se fier aux dénégations éhontées des autorités rwandaises et de contribuer plutôt au rétablissement de la sécurité, à la construction d’une paix durable et à la création des conditions nécessaires à une coopération fructueuse dans la région des Grands Lacs pour le bien de tous”.

De ce qui précède, il convient de dire que c’est sur le sol congolais que des militaires rwandais ont déjà été arrêtés, certains ont même abandonné leurs tenues et autres effets militaires à l’Est de la RDC. A Bunagana, ils sont visibles aux côtés des rebelles M23 qui occupent ce coin depuis déjà trois mois. Contrairement à ce que disent les autorités rwandaises, aucune preuve du soutien des FARDC aux FDLR n’a été brandie à l’opinion nationale qu’internationale pour justifier leurs allégations. C’est ainsi que la RDC tient aux rapports des experts de l’ONU qui établit clairement la responsabilité du Rwanda dans les massacres perpétrés par le M23 au Nord-Kivu en RDC.

Makambo Bernetel

Les plus vus

Goma :  5 présumés voleurs présentés à la presse

Goma, 24 septembre 2022- Le Maire adjoint de la ville touristique de Goma, le commissaire supérieur Principal Kapend Kamand...

Goma-Appel à deux journées villes mortes: Les forces de l’ordre et de sécurité instruites à contrecarrer d’éventuelles manifestations

Goma, 24 septembre 2022- Un éventuel bras de fer entre acteurs de la société civile, militants des mouvements citoyens,...

Foot – Stage des Léopards : Desabre annonce des changements pour le prochain match

Kinshasa, 24 Septembre 2022 - Sans doute, des multiples changements seront apportés lors de la prochaine rencontre des Léopards....

Sécurité : “La Monusco quittera la RDC après les élections de 2023” (Félix Tshisekedi)

Kinshasa, 24 septembre 2022- Dans une interview exclusive accordée à nos confrères de la Radio France Internationale et France...

RDC : Félix Tshisekedi se dit confiant pour sa réélection en 2023

Kinshasa, 24 septembre 2022- Le Chef de l'État Félix Tshisekedi se dit confiant pour sa réélection en 2023, grâce...