Goma : Les avocats dans la rue pour dénoncer l’opacité du 1er Président de la Cour d’Appel

Goma, 6 octobre 2022- Les avocats sont descendus dans la rue de la ville de Goma la journée de jeudi 06 octobre pour exiger le départ du 1er Président de la cour d’appel du Nord-Kivu, à l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC).

Ils accusent Nicolas Twendimbadi Manana de plusieurs griefs notamment le clientélisme judiciaire, la commercialisation des décisions de justice, la corruption en milieu judiciaire et également la médiocrité dans les décisions de la justice au Nord-Kivu.

Tous vêtus en toge, ces avocats du Nord-Kivu ne jurent que pour son départ et appellent la hiérarchie à passer à son remplacement immédiat.

“(…)Il n’y a plus de justice fiable au sein de la province du Nord-Kivu suite à un seul individu, Mr. le premier Président de la cour d’appel du Nord-Kivu, à la personne de Nicolas Manana qui a décidé de brader la justice. Nous lui reprochons un certain nombre d’anti valeurs notamment la corruption, le clientélisme, l’inclusion intempestive dans les décisions judiciaires qui sont rendus par d’autres juridictions et par là nous voulons dire qu’il viole le principe de l’indépendance du juge. Ses collègues magistrats doivent subir son dictant pour rendre les décisions judiciaires”, a fait savoir Claude Kafurari un des manifestants.

Et de poursuivre : “Nous avocats, entant qu’auxiliaires de la justice et appelés à protéger la population, nous avons décidé de prendre nos responsabilités et de marcher aujourd’hui. Pouvez-vous vous imaginez cher journaliste qu’un premier président décide d’appeler mon client dans son bureau et lui dire moi je ne veux pas voir la tête de cet avocat là. Si tu veux gagner le procès ici dans ma juridiction, tu dois te séparer de cet avocat tout simplement puisque il sait que peut-être cet avocat n’a jamais opté pour la démarche tendant à soudoyer le juge alors vous devenez son enemi”, denonce-t-il.

Une marche qui n’a pas connu des violences ?

Déjà aux heures matinales, les hommes des droits étaient réunis à l’endroit communément appelé “Entrée Président”.

Ils ont pris la direction du gouvernorat d province où ils ont été reçu par le Gouverneur militaire, le lieutenant-General Ndima Kongba Constant. Après la lecture de leur mémorandum devant l’autorité provinciale, ils sont allés clôturer leur manifestation au bureau de la cour d’appel du Nord-Kivu.

“Nous sommes forts aises d’avoir été reçus par le Gouverneur de Province qui a promis de pouvoir agir. Nous lui avons demandé un certain nombre des choses et nous avons foi qu’en tant que représentant du chef de l’Etat dans la province du Nord-Kivu, il va agir et il va rencontrer notre assenti”, se réjouit Me Claude Kafurari.

Magloire TSONGO

Les plus vus

Nord-Kivu : la société civile appelle au soutien des opérations FARDC-UPDF après la libération de 57 otages à Beni

Beni, 5 décembre 2022- La société civile salue les efforts fournis dans le cadre des opérations conjointes FARDC-UPDF, qui...

OGEFREM : Le DG William Kazumba en visite de travail au siège de l’UCCA au Cameroun

Kinshasa, 5 décembre 2022- Le Directeur Général de l'Office de gestion du fret multimodal (OGEFREM) William Kazumba Mayombo, en...

Linafoot : V club rejoint Maniema Union en tête du classement

Kinshasa, 5 Décembre 2022 - le grand choc de deux grandes familles verts et noirs entre l'AS V.lub de...

Tanganyika : le budget rectificatif de l’exercice 2022 a atteint plus 240 milliards de francs congolais

Kalemie, 5 décembre 2022- Le gouvernement provincial a présenté samedi 03 décembre, à l'Assemblée provinciale le budget rectificatif de...

Nord-Kivu : Un député provincial échappe “miraculeusement” à une tentative d’assassinat

Goma, 5 décembre 2022- Le convoi du député provincial Saidi Balikwisha a été attaqué la soirée du samedi 03...