M23 à Rutshuru : Crispin Mbindule s’oppose au plan de Vital Kamerhe

Kinshasa, 08 octobre 2022- Le député national Mbindule Mitono Crispin a réagi sur la proposition du leader de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), Vital Kamerhe sur l’occupation de Bunagana par les terroristes du M23.

Dans un message parvenu à Dépêche.cd, l’élu de la ville de Butembo s’est opposé à un éventuel dialogue souhaité par Vital Kamerhe. Pour lui, il est actuellement difficile de croire et se mettre autour d’une même table avec l’Ouganda et le Rwanda. Mbindule Mitono estime que cette proposition de l’ancien Directeur de cabinet de Félix Tshisekedi vise à faciliter l’infiltration de l’ennemi au sein des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

“[…] Jamais! Ce dialogue n’a jamais résolu la question de la sécurité à l’Est du pays. Donc je m’inscris en faux contre l’option d’un dialogue entre le Congo et Rwanda. Quand on va dialoguer, ils vont demander à ce qu’on intègre les rebelles du M23 au sein de notre armée. Ça sera ça. Et nous allons pleurnicher en disant que notre armée est infiltrée. En tout cas comme nous Nord-Kivutiens, nous ne sommes pas d’accord avec cette option”, insiste-t-il.

Vital Kamerhe serait-il l’envoyé du Rwanda pour tenter Félix ?

Il y un temps, VK avait offert plusieurs vaches à James kabarebe, conseiller du Président Rwandais, Paul Kagame. Ici, Mbindule Mitono ne voit pas la corrélation entre les deux parties et surtout la contextualisation de la situation.

“[…] Il faut que notre armée se batte militairement pour chasser hors le territoire national ces rebelles Rwandais. Nous disons que le jour où notre armée nous viendra qu’elle n’est pas plus capable de se battre. Nous nous battrons, nous la population contre les agresseurs. Quid du leader politique qui avait amené les vaches chez James kabarebe au Rwanda, mais après ces vaches là nous avons été agressés”, prévient Mbindule Mitono.

Proposition de VK après sa tournée

Vital Kamerhe insiste ainsi sur la nécessité d’un “dialogue franc” entre les pays impliqués notamment la RDC, le Rwanda et l’Ouganda. D’après le président de l’UNC, ces pays forment le triangle au centre duquel se retrouve le M23, l’oeil du cyclone. Ce plan de sortie de crise recommande avant tout le dépôt des armes par le M23, et part du principe de bon voisinage et de la cohabitation pacifique entre la RDC et tous les États voisins, le respect de la souveraineté des États.

Il prévoit aussi, dit-il, la cohabitation pacifique de toutes les communautés locales qui doivent être soudées comme les 5 doigts de la main, et bannir, ainsi définitivement, du vocabulaire congolais la xénophobie et le tribalisme.

Magloire TSONGO

Les plus vus

RDC : Levi Mbuta Sangupaba élu président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa

Kinshasa, 10 avril 2024- A l’issue de l’élection du bureau définitif de l’Assemblée provinciale de Kinshasa qui a eu...

Élections des Gouverneurs et Sénateurs : Le Secrétaire exécutif provincial de la CENI au Kasaï Central suspendu

Kananga, 20 avril 2024- Le Secrétaire exécutif provincial de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) au Kasaï Central est...

Ligue des Champions CAF : Mazembe accroché par Al Alhy

Kinshasa, 20 Avril 2024 - Pas de but (0-0) dans la rencontre de la demi-finale aller de la ligue...

Kasaï Central : Élu Vice président de l’Assemblée provinciale, Papy Noël Kanku appelle à l’unité de tous les élus provinciaux

Kinshasa, 20 Avril 2024 - Le Vice président de la Fédération nationale des Jeunes de l'Union pour la nation...

RDC : ”On est ici pour mettre définitivement en place la paix, sécurité dans tout l’Ituri” (Jean-Pierre Bemba)

Bunia, le 19 avril 2024- Le vice-premier ministre, ministre de la Défense, Jean-Pierre Bemba est arrivé vendredi dernier en...